Accueil / Tic & Telecoms / Vivendi entre dans le capital de la Fnac à hauteur de 15%

Vivendi entre dans le capital de la Fnac à hauteur de 15%

Vivendi entre dans le capital de la Fnac à hauteur de 15%

Les deux groupes prévoient des partenariats de distribution. La Fnac, toujours intéressé par le dossier Fnac, espère accélérer dans la mise en œuvre de ses plans de développement externes grâce à cette arrivée d’argent.

Vivendi s’invite au capital de la Fnac, après Telecom Italia et Mediaset. Le groupe de médias et de contenus Vivendi a annoncé prendre une participation minoritaire au capital du distributeur, à hauteur de 15%, d’après un communiqué publié lundi 11 avril.

Vivendi indique de son côté s’être “engagé irrévocablement à souscrire à une augmentation de capital réservée d’un montant de 159 millions d’euros à un prix de 54 euros par action (soit le cours de clôture de Fnac le 8 avril dernier). A l’issue de l’augmentation de capital, Vivendi détiendra environ 15% du capital et des droits de vote de Fnac”, est-il précisé.

Pinault reste l’actionnaire de référence

Cette prise de participation s’inscrit “dans le cadre d’un partenariat stratégique fondé sur un projet de coopération dans les domaines culturels”, souligne Vivendi. Ce projet censé être “créateur de valeur sur le long terme”, portera notamment sur “la mise en valeur des contenus culturels, passant par exemple par des partenariats de distribution”, ou encore une coopération “sur la billetterie dans certains pays”.

“L’entrée de Vivendi au capital de Fnac permettra de doter la Fnac de moyens supplémentaires pour mettre en œuvre ses plans de développement et de croissance externe”, indique pour sa part la Fnac, distributeur de produits culturels et techniques, qui se revendique comme le premier libraire de France, avec ses 114 magasins.

A noter que la Fnac s’est “engagée” à proposer la nomination de deux administrateurs représentant Vivendi au sein de son conseil d’administration. Artémis, holding de la famille Pinault, “conservera son rôle d’actionnaire de référence avec 33% du capital”, est-il précisé.

Darty toujours dans le viseur

Parallèlement à cette annonce, “l’agitateur culturel” a fait savoir qu’il restait toujours intéressé par l’acquisition de Darty.

“Fnac étudie actuellement sa position et recommande vivement aux actionnaires de Darty de ne prendre aucune décision concernant leurs actions à court terme”, est-il écrit dans un autre document diffusé le 11 avril au soir.

Sur les marchés, les investisseurs semblent avoir bien pris la nouvelle, l’action Fnac prenant même 6% au cours de la matinée. Des analystes de Kepler Chevreux ont même écrit dans une note, citée par Reuters:

“Le moment choisi pour pousse le marché à s’interroger pour savoir si une part de celui-ci a pour but d’aider la Fnac dans sa bataille pour l’acquisition de Darty”.

Le conseil d’administration du distributeur de produits électroménagers donne pour l’instant sa préférence à la dernière proposition de Conforama. Mais les jeux restent ouverts, au moins pendant 60 jours.

latribune.fr

Aller en haut