Accueil / Tic & Telecoms / Vodacom jette finalement l’éponge pour le M-Pesa en Afrique du Sud

Vodacom jette finalement l’éponge pour le M-Pesa en Afrique du Sud

Vodacom jette finalement l’éponge pour le M-Pesa en Afrique du Sud

L’opérateur de téléphonie mobile Vodacom a finalement jeté l’éponge pour le M-Pesa en Afrique du Sud. C’est la société télécoms elle-même qui l’a annoncé le 09 mai 2016.

D’après le site d’informations spécialisées qz.com, le service M-Pesa de Vodacom Afrique du Sud s’éteindra officiellement le 30 juin 2016. Cet arrêt d’activité traduit l’échec de la branche africaine du groupe télécoms britannique Vodafone dans la reproduction de l’expérience kényane du Mobile Money en Afrique du Sud. En mars dernier, les responsables de l’entreprise hésitaient encore entre persévérer dans le segment en introduisant des offres retouchées, ou alors limiter la casse et tout arrêter.

Il faut dire que les arguments pour un arrêt complet du service étaient plus solides que ceux en faveur d’une poursuite des activités. Réintroduit dans le pays en août 2014 après l’échec de 2010, le service M-Pesa, que Vodacom comptait hisser au rang d’outil incontournable pour les populations non bancarisées avec un parc utilisateurs de 10 millions d’individus, n’affichait qu’un million d’abonnés au terme de l’année 2015. Dans ce nombre d’abonnés, l’entreprise télécoms avait révélé que seuls 76 000 abonnés étaient vraiment actifs, soit moins de 10% du nombre total des clients enregistrés.

Vodacom a toutefois expliqué qu’elle poursuivra ses activités dans le Mobile Money en Afrique, les renforçant dans les marchés porteurs que sont la République démocratique du Congo, le Lesotho, le Mozambique et la Tanzanie, où le taux de bancarisation est encore très faible. La société télécoms y compte déjà 8 millions d’utilisateurs actifs, et espère voir ce nombre augmenter avec le temps. Elle place également de grands espoirs au Kenya où le M-pesa est déjà fort de 11 millions d’utilisateurs actifs.

agenceecofin.com

Aller en haut