Accueil / Auto & Transports / Voitures neuves : recul de 4 % en mai

Voitures neuves : recul de 4 % en mai

Voitures neuves : recul de 4 % en mai

Après une légère progression en avril , les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont reculé de 4% en mai, annonce lundi le Comité des constructeurs français d’automobiles.

Le mois dernier 143.059 voitures neuves ont été immatriculées en France, soit un repli de 4% par rapport au mois d’avril qui signe au passage la première baisse enregistrée en 2015, indiquent les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Cette légère anémie s’explique par les nombreux ponts du mois de mai. Cette année en effet, le mois de mai comptait deux jours ouvrables de moins que celui de 2014. En données corrigées des jours ouvrables, les immatriculations ressortent en hausse de 7,3%.

« C’est un mois gruyère », commente François Roudier, porte-parole du CCFA. « L’activité en France a été assez ralentie, notamment dans les concessions. »

Hausse de 3,8 % en cumul

Sur les cinq premiers mois de l’année, les immatriculations de voitures neuves ressortent en hausse de 3,8% en données brutes, et en progression de 5,8% en données CJO.

Le CCFA a maintenu sa prévision d’un rebond de 2% environ du marché automobile français en 2015, objectif relevé en avril grâce à des signes de frémissement de l’économie. « On reste dans notre tendance de 2015, nous aurons des mois plus élevés, et des mois qui le seront moins, comme ce mois de mai », a ajouté François Roudier.

Les constructeurs français en repli

En mai, les constructeurs français ont enregistré un repli de 8,8% de leurs volumes de ventes. C’est PSA Peugeot Citroën qui affiche la plus forte baisse (-12,8%) par rapport à mai 2014, devant le groupe Renault (-3,1%). En cumul depuis le début de l’année toutefois, les groupes français progressent très légèrement, de 1%.

Quant aux groupes étrangers, ils s’en sont nettement mieux sortis puisque leurs immatriculations ont augmenté de 1,8% en mai, selon les chiffres provisoires du CCFA. Les allemands BMW (+27%) et Mercedes (+14,8%) mais aussi le groupe Nissan (+13,5%) se distinguent particulièrement.

Sur la période qui va de janvier à mai, les importateurs s’en tirent encore mieux, avec une augmentation de 7,2% des immatriculations des voitures particulières neuves.

lesechos.fr

Aller en haut