Accueil / Bourse / Wall Street : 9ème record du Dow Jones, minutes FED ignorées.

Wall Street : 9ème record du Dow Jones, minutes FED ignorées.

Wall Street : 9ème record du Dow Jones, minutes FED ignorées.

Wall Street n’a pas seulement battu un nouveau record absolu (grâce au Dow Jones) mais également un record d’absence de volatilité avec des indices US affichant 0,15% de variation entre les extrêmes du jour.

Très emblématique de cette super camisole algorithmique, le ‘S&P’ (-0,1% au final) a fluctué, c’est à peine croyable, entre 2.360 et 2.364 durant 95% de la séances.
Impossible de détecter dans les courbes des indices US le moindre tressaillement lors de la publication des ‘minutes’ de la FED concernant la réunion des 31 janvier et 1er février.

C’est comme s’il ne s’était rien passé: les membres de la Réserve fédérale américaine jugent qu’il pourrait être approprié de relever les taux d’intérêt sans tarder (début de phrase ‘faucon’)… ‘si l’emploi
et l’inflation aux Etats-Unis évoluent de façon positive’ (fin de phrase ‘colombe’ et qui prend une résonance particulière puisque Janet Yellen vient de déclarer devant le Congrès que le croissance US est ‘insuffisante’ et les salaires souvent faibles).

Les investisseurs ne tablent pas sur un durcissement monétaire avant mai prochain, d’autant que la FED voudra certainement évaluer le ‘plan fiscal’ de Donald trump.
Donc, les ‘minutes’ constituent un non-événement…et Wall Stree ne lâche rien.
Après une entame de séance hésitante, les prises de bénéfices après 10 séances de hausse ont été rapidement contenues (à -0,2% au pire) et si 2 indices US sur 3 affichent un biais légèrement baissier (à peine -0,1% pour le ‘S&P’ et le Nasdaq), ce qui est compensé par une hausse symétrique du Dow Jones (+0,16 à 20.775 et 20.782 au plus haut peu avant la clôture).

Le Dow Jones a donc bel et bien inscrit un 9ème zénith absolu consécutif, en séance comme en clôture.
Des dégagement bénéficiaires ont en revanche pesé sur le Dow Transport qui lâche -0,88% à 9.448Pts puis le Russel-2000 (-0,45% à 1.403Pts).

A l’issue de cette séance sans le moindre relief, seul le secteur pétrolier -plombé par une baisse de -1,5% du baril- se distingue avec un net repli d’ensemble: Newfield Energy -8,1%, Range -6%, Marathon -3,8%, Williams -3%, Murphy Oil -2,9%, Chesapeake et Noble -2,6%, Conoco-Philips -2,1%.

Au sein du Nasdaq, nouveau record d’Apple +0,3% à 137,1$, +1,8% sur Facebook mais repli d’Intel -2,1%, Tripadvisors -2%.

zonebourse

Aller en haut