Accueil / Bourse / Wall Street, aidée par Boeing, ouvre en hausse

Wall Street, aidée par Boeing, ouvre en hausse

Wall Street, aidée par Boeing, ouvre en hausse

Wall Street a ouvert en hausse mercredi, les yeux rivés sur la Réserve fédérale américaine (Fed) et en plein coeur de la saison des résultats trimestriels d’entreprises: le Dow Jones, dopé par Boeing, prenait 0,45% et le Nasdaq 0,23%.

Vers 13H45 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 97,69 points à 21.711,12 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 15,03 points à 6.427,21 points. L’indice élargi S&P 500 montait de 2,13 points, soit 0,09%, à 2.479,26 points.

Les trois indices évoluaient à des records en séance.

Mardi, la Bourse de New York avait fini en légère hausse: le Dow Jones, tiré par les résultats de Caterpillar et de McDonald’s, avait avancé de 0,47% tandis que le Nasdaq avait souffert de la contre-performance de Google/Alphabet et n’avait pris que 0,02%. Le S&P 500 avait terminé à un record en clôture.

Mercredi, le géant de l’avion Boeing faisait figure de chef de file du Dow Jones en bondissant de 7,03% après être revenu dans le vert au deuxième trimestre et avoir fait preuve d’optimisme pour le reste de l’année.

“Dans l’ensemble, les déceptions sur les résultats sont peu nombreuses et espacées dans le temps”, a estimé Patrick O’Hare de Briefing dans une note.

La bonne dynamique de Wall Street a semblé toutefois être limitée par un peu de nervosité avant la publication des résultats du géant de l’internet Facebook mercredi après la clôture et par l’attente d’une décision de la Fed prévue pour 18H00 GMT.

L’immense majorité des acteurs de marché ne s’attend pas à une modification des taux directeurs mais sera à l’affût de toute indication sur la perception de l’inflation par la banque centrale américaine et sur l’échéance à laquelle elle compte commencer à réduire son portefeuille d’actifs acquis pendant la crise.

“On ne s’attend pas à ce que la Fed commence à réduire la quantité de titres qu’elle détient dès aujourd’hui (mercredi) mais si elle le fait ce serait probablement dans le but d’ébranler les marchés” qui restent à proximité de records, a commenté Chris Low de FTN Financial dans une note.

Le marché obligataire se reprenait après sa chute de la veille. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l’inverse du prix des obligations, baissait à 2,323%, contre 2,335% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,914%, contre 2,917%.

romandie

Aller en haut