Accueil / Bourse / Wall Street baisse légèrement

Wall Street baisse légèrement

Wall Street baisse légèrement

Wall Street baissait légèrement mercredi peu après l’ouverture, prenant acte sans affolement d’un regain d’incertitudes politiques après le limogeage par le président Donald Trump du directeur du FBI, James Comey: le Dow Jones cédait 0,26% et le Nasdaq 0,02%.

Vers 13H40 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 55,20 points à 20.920,58 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,11 point à 6.119,48 points. L’indice élargi S&P 500 reculait de 1,87 point, soit 0,08%, à 2.395,05 points.

Mardi, la Bourse de New York n’avait déjà guère dégagé de tendance, mais le Nasdaq était parvenu à un nouveau record en prenant 0,29% tandis que le Dow Jones avait cédé 0,17%.

Wall Street reste maintenant en retrait “face à une incertitude politique exacerbée par le licenciement la veille du directeur du FBI”, ont écrit les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Donald Trump a limogé mardi soir James Comey, provoquant une onde de choc à Washington où des élus ont évoqué le spectre du Watergate.

Du point de vue des investisseurs, certains analystes avançaient que ce contexte politiquement troublé risquait de ralentir la mise en oeuvre d’une réforme fiscale très attendue à Wall Street.

“Ce sont les médias qui semblent attiser le sentiment du marché sur le sujet, plutôt que les acteurs de la Bourse qui seraient excités par l’actualité sur Comey”, a minimisé Patrick O’Hare, de Briefing, dans une note.

Il remarquait que Wall Street continuait à évoluer dans une ambiance générale de tranquillité, la volatilité ayant chuté en début de semaine au plus bas depuis 1993.

“Pour remettre les choses en contexte, chaque investisseur devrait se demander quelle est la dernière fois qu’il a pris une décision – que ce soit l’achat ou la vente d’un titre – sur la base de l’identité du directeur du FBI”, a ironisé M. O’Hare.

Pour le reste, le seul indicateur américain notable au calendrier mercredi matin, l’annonce d’une accélération des prix à l’importation, n’a guère fait bouger un marché qui attend surtout les chiffres sur les prix à la consommation pour vendredi.

“Franchement, cela fait un moment que Wall Street n’a pas été animée par grand-chose”, a conclu M. O’Hare. “Cela peut sembler absurde à dire puisque le Nasdaq et le S&P 500 ont battu cette semaine des records. Mais ils l’ont fait de la façon la plus anémique possible.”

Le marché obligataire montait un peu, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 2,375% contre 2,395% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,011% contre 3,025%.

NasdaqNyse
romandie

Aller en haut