Accueil / Bourse / Wall Street cale malgré l’arrivée de Ferrari

Wall Street cale malgré l’arrivée de Ferrari

Wall Street cale malgré l’arrivée de Ferrari

La Bourse de New York a encore terminé la séance en baisse mercredi, sans trouver dans des résultats d’entreprises mitigés de quoi se motiver pour aller de l’avant et malgré l’entrée en Bourse de Ferrari: le Dow Jones a reculé de 0,28% et le Nasdaq de 0,84%.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 48,50 points à 17.168,61 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 40,85 points à 4.840,12 points, les indices s’enfonçant dans le rouge en fin de séance après avoir longtemps oscillé autour de l’équilibre.

L’indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a reculé de 0,58%, soit 11,83 points à 2.018,94 points.

“Après avoir bondi de 9% depuis le plancher atteint le 25 août, le S&P fait une pause bien méritée”, a commenté Sam Stovall, de Standard and Poor’s Capital IQ, notant que la valorisation boursière des entreprises, par rapport à leurs bénéfices, commence à être un peu élevée, s’installant au-delà de la moyenne des quinze dernières années.

Et pourtant les résultats d’entreprises s’affichent tout à fait corrects: “ils sont un peu meilleurs qu’anticipé, 69% des entreprises faisant mieux que prévu, et les bénéfices reculant de 4,8%, alors qu’on prévoyait un déclin de 5,2%”, a noté M. Stovall.

Hors énergie, un secteur qui souffre du niveau très bas des cours du pétrole, les bénéfices s’afficheraient même en hausse de 3,7%, selon une projection de M. Stovall.

Mercredi, le secteur de l’énergie a une nouvelle fois essuyé le plus lourd recul de la cote (-1,04%), sous le coup d’une nouvelle baisse des cours du pétrole.

En tout état de cause, plusieurs analystes ont indiqué regretter que les entreprises dans leur ensemble peinent à faire progresser leur chiffre d’affaires.

“Les bénéfices soutiennent les prix des actions, et les chiffres d’affaires soutiennent les bénéfices”, mais les recettes des entreprises sont en panne de croissance, a noté Jack Ablin, chez BMO.

“General Motors s’en est bien tiré mais tout le reste semble décevoir”, a-t-il ajouté.

Le constructeur automobile américain se détachait avec une hausse de 5,79% à 35,42 dollars après avoir annoncé un bond de 34% de son bénéfice d’exploitation – le bénéfice net, lui, ayant reculé sous le poids des coûts liés au règlement de l’affaire d’un commutateur d’allumage défectueux à l’origine de centaines de morts.

Le constructeur italien de voiture de sport Ferrari a apporté un peu de glamour à Wall Street, où il est venu exposer quelques modèles historiques pour fêter son démarrage boursier.

Il a terminé en hausse de 5,77% par rapport à son cours d’introduction, à 55 dollars, après avoir mis sur le marché environ 9% de son capital.

- Chipotle dégringole -

Parmi les autres valeurs, le constructeur aéronautique Boeing, membre du Dow Jones, a gagné 1,66% à 141,19 dollars, après avoir revu à la hausse ses prévisions annuelles, bâties sur une progression des bénéfices et du chiffre d’affaires au troisième trimestre.

Le groupe internet Yahoo! a chuté de 5,21% à 31,12 dollars, après un nouveau recul de son chiffre d’affaires et un effondrement de son bénéfice net.

Le spécialiste des sodas Coca-Cola, dont les résultats ont été plombés par le dollar fort, a cédé 0,24% à 42,19 dollars.

La chaîne de restauration rapide Chipotle a dégringolé de 5,66% à 665,67 dollars après des bénéfices décevants, en dépit d’un chiffre d’affaires conforme aux attentes, mais en net ralentissement malgré tout.

Dans les semi-conducteurs, KLA Tencor (+18,79% à 63,98 dollars) va se faire racheter par Lam Research (+1,09% à 70,79 dollars) moyennant une prime de 24% sur son cours de mardi.

La star des entreprises de biotechnologie Biogen a progressé de 3,96% à 276,34 dollars après avoir annoncé qu’elle supprimait 11% de ses effectifs mondiaux soit environ 800 personnes.

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant a perdu 19,17% à 118,61 dollars sur sa cotation new-yorkaise après la publication d’un rapport d’analystes l’accusant de truquer ses comptes, ce qu’il a démenti.

Le marché obligataire était en hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans a reflué à 2,028%, contre 2,072% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,867% contre 2,917% auparavant.

AFP/challenges.fr

Aller en haut