Accueil / Bourse / Wall Street dopée par les financières et la santé

Wall Street dopée par les financières et la santé

Wall Street dopée par les financières et la santé

ar ailleurs, la contraction de l’activité économique dans la région de New York s’est moins atténuée qu’attendu en octobre, alors que celle de Philadelphie a fléchi le même mois à un rythme plus accentué que prévu.

“Le marché semble réagir plus aux résultats et moins au panorama macroéconomique”, a constaté Omar Aguilar (Charles Schwab Investment Management).

Quant aux sociétés qui ont publié leurs trimestriels ce jeudi, la performance est pareillement mitigée, sans que cela se ressente forcément dans la variation en Bourse.

Ainsi, Goldman Sachs a subi une forte baisse du bénéfice pour le deuxième trimestre consécutif, les revenus tirés du trading obligataire ayant chuté d’un tiers en raison des turbulences sur les marchés liées aux inquiétudes concernant la croissance mondiale.

Pourtant l’action termine sur un gain de plus de 3%.

Citigroup a au contraire annoncé un bond de 51% de son bénéfice au troisième trimestre, la réduction de ses coûts ayant plus que compensé la baisse de ses revenus dans un contexte de volatilité des marchés et d’incertitude sur le calendrier de la remontée des taux de la Réserve fédérale.

L’action affiche une hausse de 4,44%.

Les résultats de JPMorgan Chase avaient été mal accueillis mercredi, tout comme l’avertissement lancé par le distributeur Wal-Mart, dont l’action avait subi sa plus forte perte en un quart de siècle. Les boursiers avaient au contraire salué le retour au bénéfice de Bank of America.

Les perspectives d’ensemble pour la “saison” des résultats n’ont toutefois rien de particulièrement réjouissant. Les bénéfices des sociétés sont attendus en baisse de 4,2% au troisième trimestre, d’une ampleur sans précédent depuis six ans, selon des données de Thomson Reuters.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Aller en haut