Accueil / Bourse / Wall Street, en baisse, s’inquiète d’un coup de canif dans la réforme fiscale

Wall Street, en baisse, s’inquiète d’un coup de canif dans la réforme fiscale

Wall Street, en baisse, s’inquiète d’un coup de canif dans la réforme fiscale

La Bourse de New York évoluait en baisse peu après l’ouverture vendredi, inquiète de l’éventuel report d’une partie du projet de grande réforme fiscale promise par Donald Trump: le Dow Jones perdait 0,20% et le Nasdaq 0,18%.

Vers 15H15 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 46,74 points, à 23.415,20 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait 12,00 points, à 6.738,05 points.

L’indice élargi S&P 500, régressait de 0,24% ou 6,19 points, à 2.578,43 points.

La Bourse de New York avait terminé la séance dans le rouge jeudi, un regain d’interrogations sur la réforme fiscale en préparation interrompant sa course aux records: le Dow Jones avait cédé 0,43% et le Nasdaq 0,58%.

“Les actions américaines poursuivent leur chute entamée (jeudi), les investisseurs s’inquiètent de l’incertitude autour de la réforme fiscale qui est l’un des motifs de la vague d’achats sur les marchés ces dernières semaines”, ont affirmé les analystes de Schwab.

“Ces craintes ont émergé lorsque des sources ont affirmé que le projet de réforme fiscale du Sénat appelait à un report de la baisse de l’imposition des entreprises à 2019″, a détaillé Patrick O’Hare de Briefing.

Cette promesse de faire baisser le taux d’imposition de 35 à 20% des entreprises est l’un des principaux motifs de la progression à deux chiffres des indices américains depuis l’accession de Donald Trump à la présidence américaine.

- Nouvelle trilogie Star Wars -

Par ailleurs, “il n’y a plus de catalyseur identifiable au maintien d’un marché haussier”, a estimé M. O’Hare.

“Les investisseurs cherchent donc des excuses pour vendre et il n’y a pas meilleure excuse en ce moment que les potentielles difficultés entre la chambre des Représentants et le Sénat pour parvenir à un texte similaire d’ici à la fin de l’année”, a-t-il ajouté.

Sur le front des résultats trimestriels d’entreprises qui touchent à leur fin, les annonces étaient mitigées, le vendeur au détail Nordstrom (-1,69% à 39,36 dollars) présentant un recul de ses ventes trimestrielles, tandis que J.C. Penney (+18,01% à 3,25 dollars) faisant état d’une progression de ses ventes et Hertz (-1,40% à 19,73 dollars) dévoilant des profits supérieurs aux attentes.

Parmi les autres valeurs du jour, Disney progressait (+2,71% à 105,46 dollars), après avoir présenté des résultats trimestriels décevants mais annoncé jeudi la préparation d’une “toute nouvelle trilogie” Star Wars, son épopée intergalactique qui est l’un des plus grands succès du cinéma.

Le fabricant de puces Nvidia bondissait (+4,90% à 215,39 dollars), suite à la présentation d’un bénéfice trimestriel en hausse et de bonnes perspectives de croissance futures.

General Electric avançait (+0,80% à 20,15 dollars), le groupe s’apprêtant lundi à dépecer une nouvelle fois son empire via des cessions d’actifs et des milliers de suppressions d’emplois, affectant particulièrement l’activité Energie (Power), selon une source à l’AFP.

Le marché obligataire reculait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans avançait à 2,377% contre 2,329% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans progressait à 2,861%, contre 2,807% la veille.

alb/jld/az
zonebourse

Aller en haut