Accueil / Bourse / Wall Street finit en hausse

Wall Street finit en hausse

Wall Street finit en hausse

Wall Street a repris de l’allant lundi pour finir en hausse une séance tranquille, en profitant notamment de la faiblesse persistante du dollar: le Dow Jones a gagné 0,66% et le Nasdaq 0,88%.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 117,52 points à 17.891,16 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 42,24 points à 4.817,59 points.

L’indice élargi SandP 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a avancé de 16,13 points, soit 0,78%, à 2.081,43 points.

Les indices ont peiné à décoller pendant la première partie de séance, avant de plus nettement avancer lors des dernières heures d’échanges.

“Le principal moteur, c’est la faiblesse du dollar, qui va exercer un effet positif sur les résultats des entreprises”, a estimé Art Hogan, de Wunderlich Securities. “Les groupes américains devraient devenir plus concurrentiels dans l’économie mondiale.”

Le dollar, plombé depuis le début de l’année par le peu d’entrain manifesté par la Réserve fédérale (Fed) américaine à normaliser sa politique monétaire, a encore baissé lundi, atteignant des niveaux sans précédent depuis l’été dernier face à l’euro après un chiffre décevant sur l’industrie américaine.

Ce chiffre, qui témoigne d’un ralentissement de l’activité manufacturière en avril mais non d’une contraction, n’a en revanche pas semblé peser sur le moral des investisseurs à Wall Street.

“C’est une séance très calme et les fluctuations sont particulièrement limitées”, a résumé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management, rappelant que Wall Street se remettait d’une nette baisse hebdomadaire par laquelle elle avait fini avril.

“On assiste parfois à un changement de tendance quand on change de mois”, a-t-il noté, tout en rappelant que les indices avaient “historiquement eu tendance à se replier à partir de mai”.

“Certains analystes pensent que le rebond de Wall Street a assez duré”, après une hausse de près de 15% entre février et la fin avril, a conclu M. Blicksilver. “On va voir ce qu’il en est.”

- Sysco avance -

Parmi les valeurs, le laboratoire pharmaceutique canadien Valeant a perdu 2,13% à 32,65 dollars sur sa cotation new-yorkaise, sur la base de perspectives toujours sombres et de déclarations plutôt pessimistes du milliardaire investisseur Warren Buffett, mais il a nettement limité ses pertes après avoir perdu quelque 10%.

Les groupes américains de services pétroliers Halliburton et Baker Hughes réagissaient différemment à l’annonce de l’échec de leur projet de fusion à plusieurs dizaines de milliards face à l’opposition des autorités de la concurrence. Halliburton a pris 1,79% à 42,05 dollars, alors que Baker Hughes, d’abord dans le vert, s’est replié de 1,99% à 47,40 dollars.

Le groupe Brocade, spécialiste des systèmes de communications pour les réseaux informatiques, a chuté de 11,45% à 8,51 dollars après avoir prévenu que ses bénéfices seraient nettement moins élevés que prévu pour le dernier trimestre.

Le distributeur agroalimentaire Sysco a avancé de 5,51% à 48,61 dollars après avoir fait état de bénéfices trimestriels en nette hausse, se félicitant d’avoir “géré de façon efficace les pressions déflationnistes”.

L’assureur AIG, qui devait annoncer ses résultats trimestriels après la clôture, a gagné 1,38% à 56,59 dollars face à des rumeurs de presse faisant état de la vente pour plus d’un milliard de dollars d’une portion de sa part dans un fonds chinois.

La chaîne de magasins de vêtements J.C. Penney a monté de 3,66% à 9,62 dollars, après un article de l’influent magazine financier Barron’s, selon lequel le titre pourrait doubler de valeur.

Le marché obligataire baissait. Vers 20H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 1,866% contre 1,831% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,719% contre 2,679% la veille.

NasdaqNyse

lexpansion.lexpress.fr

Aller en haut