dimanche 26 mai 2019
Accueil / Bourse / Wall Street finit incertaine, rattrapée par la méfiance

Wall Street finit incertaine, rattrapée par la méfiance

Wall Street finit incertaine, rattrapée par la méfiance

Wall Street a fini sans tendance mardi une séance incertaine, les craintes sur le marché pétrolier et la Chine continuant à entraver les velléités de rebond après un mauvais début d’année: le Dow Jones a pris 0,17% et le Nasdaq a perdu 0,26%.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 27,94 points à 16.016,02 points tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 11,47 points à 4.476,95 points.

L’indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a avancé de 1,00 point, soit 0,05%, à 1.881,33 points.

Après une ouverture en nette hausse, Wall Street, où les investisseurs revenaient d’un week-end de trois jours, a beaucoup hésité, les principaux indices passant successivement dans le vert et le rouge, et effacé l’espoir d’un vrai rebond après une baisse de quelque 8% depuis le début 2016.

« Ce n’est pas très encourageant », a jugé Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management. « En début de séance, on a bien réagi aux chiffres sur la croissance chinoise, mais les investisseurs se sont ensuite remis à se concentrer sur la baisse des cours du pétrole. »

Même si la croissance chinoise a ralenti l’an dernier à son plus bas niveau depuis 1990, à 6,9%, les marchés mondiaux y ont bien réagi, soit parce que ce chiffre avait largement été anticipé, soit parce qu’il laisse attendre de nouvelles mesures de relance.

« Je ne crois pas qu’il faille croire à ce chiffre de près de 7% », annoncé par le gouvernement chinois, a néanmoins prévenu M. Skrainka.

De son côté, le marché pétrolier n’a pu soutenir la Bourse, en finissant de nouveau en baisse à New York, à un nouveau plancher depuis 2003, les investisseurs s’inquiétant toujours des excédents mondiaux avec la levée des sanctions internationales contre l’Iran.

En l’absence d’indicateurs américains notables, Wall Street a aussi digéré un nouvel abaissement des prévisions de croissance mondiale du FMI, qui a mis en garde contre un « déraillement » de l’économie mondiale.

« On est simplement en train d’attendre que les choses se stabilisent, et il y a trois domaines pour lesquels on l’espère: les Bourses chinoises, le marché chinois des changes et les cours des matières premières », a estimé Chris Low, de FTN Financial. « Les marchés chinois se comportent plutôt bien depuis le début de la semaine… La dernière pièce du puzzle, ce serait le pétrole et les autres matières premières. »

Le marché obligataire reculait. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 2,055% contre 2,030% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,826% contre 2,810% la veille.

NasdaqNyse

lexpansion.lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut