Accueil / Bourse / Wall Street : le seuil des 20.000 plus qu’à quelques points.

Wall Street : le seuil des 20.000 plus qu’à quelques points.

Wall Street : le seuil des 20.000 plus qu’à quelques points.

Le Dow Jones devrait parvenir à accrocher le seuil mythique des 20.000 points ce vendredi, après s’être arrêté à 19.951,2 points tout juste hier soir.

Une demi-heure avant l’ouverture, les contrats à terme sur les principaux indices affichent des gains de l’ordre de 0,2% annonçant un début de séance plutôt favorable.

Si le débordement du cap des 20.000 points ne semble guère faire de doute, certains analystes préviennent qu’une telle performance pourrait mettre un coup d’arrêt à la montée des marchés.

‘L’annonce mercredi par la Fed de trois hausses de taux l’an prochain n’a pas suffi à interrompre le rally haussier, mais la question est maintenant de savoir si l’on doit juste reprendre son souffle ou si un plus haut a été touché’, s’interroge-t-on chez ADS Securities.

‘Il y a incontestablement la possibilité que des prises de profits se concrétisent d’ici à la fin de l’année et au vu de l’ampleur de la remontée et de la baisse attendue des volumes à Noël, le retournement pourrait s’avérer brutal’, prévient le broker.

Autre élement de prudence, le dollar évolue à des plus hauts d’un an face à l’euro après la série de solides indicateurs économiques publiés ces derniers jours.

Petit bémol toutefois au niveau de l’immobilier puisque les mises en chantier de logements ont chuté de 18,7% le mois dernier, tandis que les permis de construire ont reculé de 4,7%.

Du côté des valeurs, Oracle a dévoilé un bénéfice net ajusté de 2,6 milliards de dollars au titre de son deuxième trimestre comptable, soit 61 cents par action globalement conforme au consensus.

Honeywell a lui déclaré viser, pour son exercice 2017, un bénéfice par action entre 6,85 et 7,10 dollars, grâce à une croissance organique des ventes de 1-3% et à une forte expansion de sa marge opérationnelle.

A noter que les échanges pourraient être volatils aujourd’hui en raison de l’arrivée à expiration de toute une série de futurs et de contrats d’options, conjonction connue sous le nom des ‘quatre sorcières’.

zonebourse

Aller en haut