Accueil / Bourse / Wall Street ouvre en baisse après des résultats en demi-teinte

Wall Street ouvre en baisse après des résultats en demi-teinte

Wall Street ouvre en baisse après des résultats en demi-teinte

La Bourse de New York a débuté la séance de mardi dans le rouge après une série de résultats d’entreprises contrastés et un nouveau revers pour la réforme de la santé voulue par le président américain: le Dow Jones perdait 0,28% et le Nasdaq 0,02%.

Vers 14H00 GMT (16H00 à Paris), l’indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 60,63 points à 21.569,09 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait 1,07 point à 6.313,36 points. L’indice élargi S&P 500 perdait 0,14%, soit 3,56 points, à 2.455,58 points.

Wall Street, qui reste très proche de records, avait fait une pause lundi en attendant cette salve de publications trimestrielles: le Dow Jones avait lâché 0,04% tandis que le Nasdaq avait grignoté 0,03%.

Le projet républicain de réforme du système de santé américain a été coulé – sous sa forme actuelle – par la défection lundi soir de sénateurs de la majorité.

Cet échec “jette le doute sur la capacité générale du gouvernement à transformer ses promesses de campagne en véritable mesure”, a relevé Ilya Spivak, de DailyFX. “Cela a douché les espoirs de voir se concrétiser les baisses d’impôts, la dérégulation et les dépenses budgétaires qui devaient stimuler les bénéfices des entreprises.”

L’indice regroupant les valeurs de la santé au sein du S&P 500 reculait de 0,43%.

L’assureur United Health perdait 0,97% à 184,54 dollars après avoir pourtant relevé ses prévisions pour 2017 après un deuxième trimestre meilleur que prévu.

“Ce nouveau rebondissement politique, associé au repli modeste des actions de Bank of America et Goldman Sachs après des résultats pourtant supérieurs aux attentes, a jeté un froid sur le marché”, a estimé Patrick O’Hare de Briefing.

Le bénéfice de Bank of America (-0,83% à 23,82 dollars) a bondi de 11% au deuxième trimestre à la fois grâce à une hausse des crédits à la consommation et à une augmentation des volumes des dépôts.

Goldman Sachs (-0,67% à 227,72 dollars) a vu de son côté son bénéfice stagner avec un chiffre d’affaires en légère baisse.

Les deux établissements ont confirmé les difficultés de leurs activités de courtage, dues aux interrogations des marchés financiers sur les promesses de réformes de l’administration Trump.

- Netflix bondit, Harley chute -

D’autres entreprises s’en sortaient mieux comme Netflix, qui bondissait de 8,53% à 175,50 dollars après avoir annoncé que son nombre d’abonnés avait pour la première fois franchi la barre des 100 millions.

Le groupe de défense Lockheed-Martin, qui a fait part de chiffres supérieurs aux attentes et a relevé ses prévisions annuelles, montait de 0,57% à 290,14 dollars.

Le spécialiste des produits pharmaceutiques et d’hygiène Johnson & Johnson, qui a annoncé des résultats mitigés pour son deuxième trimestre mais a relevé ses prévisions annuelles, reculait de 0,30% à 131,76 dollars.

Harley-Davidson chutait de 10,87% à 46,35 dollars après la diffusion de prévisions décevantes.

Le constructeur de voitures électriques Tesla montait de 0,88% à 322,38 dollars. Le groupe, récemment critiqué pour le manque de diversité de son conseil d’administration principalement composé de proches de son patron Elon Musk, y a ajouté deux personnalités indépendantes: le directeur général des studios 21st Century Fox, James Murdoch, et la directrice générale du groupe de médias Johnson Publishing, Linda Johnson Rice.

Du côté des indicateurs, le département du Travail a indiqué que les prix des produits importés aux Etats-Unis étaient tombés dans le rouge pour le deuxième mois d’affilée en juin sous l’effet d’une nouvelle baisse des prix de l’énergie.

Le marché obligataire montait nettement. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l’inverse du prix des obligations, reculait à 2,278% contre 2,314% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,870%, contre 2,904% la veille.

romandie

Aller en haut