Accueil / Bourse / Wall Street ouvre en baisse, Wal-Mart pèse

Wall Street ouvre en baisse, Wal-Mart pèse

Wall Street ouvre en baisse, Wal-Mart pèse

La Bourse de New York a débuté la séance dans le rouge jeudi, manquant de conviction face aux incertitudes sur les politiques monétaires et touchée par le repli de l’action de Wal-Mart: le Dow Jones cédait 0,38% et le Nasdaq 0,42%.

Vers 14H10 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average lâchait 83,38 points à 21.941,49 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, 26,52 points à 6.318,59 points.

L’indice élargi S&P 500 reculait de 0,32%, ou 7,87 points, à 2.460,24 points.

Wall Street avait terminé en petite hausse mercredi à l’issue d’une séance chahutée par de nouvelles secousses politiques à Washington et par la prudence affichée par la Réserve fédérale (Fed) dans le compte-rendu de sa dernière réunion: le Dow Jones avait pris 0,12% et le Nasdaq 0,19%.

La place new-yorkaise se replie jeudi “alors que les marchés un peu partout dans le monde sont aux prises avec les incertitudes sur les politiques monétaires des deux côtés de l’Atlantique, ainsi qu’avec le dysfonctionnement grandissant à la Maison Blanche”, ont commenté les analystes de Charles Schwab.

Selon le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale publié mercredi, ses responsables semblent divisés sur l’inflation, qui peine à accélérer aux Etats-Unis.

“Ce genre d’incertitudes alimente les doutes sur la possibilité que la Fed décide finalement de relever ses taux une nouvelle fois cette année et les investisseurs deviennent clairement plus nerveux”, souligne une note d’ADS Securities.

La banque centrale européenne, selon le compte-rendu de sa dernière réunion publié jeudi, s’est de son côté inquiétée d’une possible remontée trop forte de l’euro, laissant à penser que l’institution ne va pas chercher dans l’immédiat à procéder à un resserrement de sa politique monétaire.

- Alibaba double son bénéfice -

La prise de distance du milieu des affaires avec Donald Trump, marquée mercredi par la dissolution de deux conseils économiques rattachés à la Maison Blanche, continuait aussi à peser sur le marché, les investisseurs s’interrogeant sur la capacité de l’administration à mener à bien ses réformes économiques.

Le repli des actions de Wal-Mart (-2,00% à 79,36 dollars) et de Cisco Systems (-3,93% à 31,07 dollars) affectait par ailleurs le Dow Jones.

Le premier groupe de distribution au monde a pourtant fait état de résultats supérieurs aux attentes pour le 2e trimestre avec un bénéfice net en baisse de 23,2%. Son titre reste en hausse de plus de 14% depuis le début de l’année.

L’équipementier en télécoms Cisco a de son côté fait part mercredi soir de résultats en demi-teinte et prévoit une baisse de son chiffre d’affaires sur son prochain exercice trimestriel, ce qui en ferait la 8e consécutive.

Alibaba, le numéro un chinois de la vente en ligne coté à New York, a vu son bénéfice net quasiment doubler lors du premier trimestre de son exercice décalé 2017/18 sur fond de croissance robuste des transactions mobiles en Chine. Son titre montait de 3,64% à 165,30 dollars.

Les indicateurs du jour étaient mitigés.

La production industrielle aux Etats-Unis a progressé de 0,2% en juillet, soit légèrement moins que ne s’y attendaient les analystes.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont elles nettement baissé pour atteindre leur plus bas niveau depuis février.

L’indice composite Conference Board des principaux indicateurs aux Etats-Unis, qui donne une idée de la conjoncture, a augmenté de 0,3% en juillet, conformément aux attentes des analystes.

Le marché obligataire reculait un peu: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans s’affichait à 2,229% contre 2,224% mercredi soir et celui des bons à 30 ans à 2,814%, contre 2,807%.

romandie

Aller en haut