Accueil / Bourse / Wall Street ouvre en hausse, record du Dow et du Nasdaq

Wall Street ouvre en hausse, record du Dow et du Nasdaq

Wall Street ouvre en hausse, record du Dow et du Nasdaq

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a ouvert dans le vert mardi, de bons résultats des entreprises et la bonne tenue du secteur financier prenant un peu le pas sur les inquiétudes liées à la politique protectionniste de Donald Trump.
L’indice Dow Jones gagne 65,59 points, soit 0,33%, à 20.118,01, après avoir atteint un record de 20.125,58 points en séance. Le Standard & Poor’s 500 progresse de 0,18% à 2.296,65 et le Nasdaq Composite prend 0,21% à 5.675,68, inscrivant lui aussi comme le Dow un record en séance.
Après un rally boursier de plus de deux mois soutenu par les promesses de relance budgétaire, de baisses des impôts et de dérégulation du président américain, Wall Street semblait reprendre son souffle. L’indice S&P-500 n’a pas fluctué de plus de 1%, à la hausse comme à la baisse, depuis le 7 décembre.
Les investisseurs s’interrogent notamment sur les conséquences des mesures protectionnistes de l’administration Trump et une centaine d’entreprises américaines, parmi lesquelles Apple (+0,50%), Google (+0,65%) et Microsoft (-0,40%), contestent devant la justice le décret interdisant l’entrée sur le territoire américain de ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

Au chapitre macroéconomique, le déficit commercial des Etats-Unis s’est contracté davantage que prévu en décembre en raison d’exportations à leur plus haut niveau depuis un an et demi et qui ont augmenté plus vite que les importations.
Sur le plan sectoriel, l’indice S&P de la finance et celui des valeurs industrielles, en hausse respectivement de 0,5% et 0,6%, soutiennent la tendance.
Aux valeurs, GAP recule 1% après avoir bondi en avant-Bourse de plus de 7% à la faveur d’une croissance de ses ventes, pour la première fois en huit trimestres.
General Motors chute de près de 3% après avoir lui aussi monté en avant-Bourse. Le constructeur automobile a publié un bénéfice net en recul au quatrième trimestre et annoncé une prévision de bénéfice par action stable pour 2017.
Le premier groupe américain de publicité, Omnicom est lui sanctionné sur son chiffre d’affaires trimestriel en dessous du consensus et recule de 1,8%.
Mêmes causes, mêmes effets: Twenty-First Century Fox et le groupe de mode Michael Kors Holdings accusent un repli respectivement de 1,7% et de 14%.
L’action cotée à New York du groupe israélien Teva Pharmaceutical Industries, leader mondial des médicaments génériques, plonge de 3,2% à la suite de la démission du directeur général Erez Vigodman..

Aux changes, le dollar progresse de 0,65% face à un panier de devises de référence et de 0,70% face à l’euro, autour de 1,065, en raison des incertitudes politiques en Europe, notamment en France.
La remontée du dollar affecte les cours pétroliers qui refluent d’environ 1,65% avec un baril de Brent à près de 54 dollars et un brut léger américain à près de 52 dollars.

Yashaswini Swamynathan;
Claude Chendjou
reuters

Aller en haut