Accueil / Bourse / Wall Street ouvre en légère hausse, résistant aux incertitudes

Wall Street ouvre en légère hausse, résistant aux incertitudes

Wall Street ouvre en légère hausse, résistant aux incertitudes

Wall Street a ouvert en légère hausse mardi, semblant en mesure de résister à l’incertitude politique comme à des indicateurs décevants de l’immobilier: le Dow Jones prenait 0,12% et le Nasdaq 0,11%.

Vers 13H45 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 24,87 points à 21.006,81 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 6,54 points à 6.156,22 points. L’indice élargi S&P 500 progressait de 0,96 point, soit 0,04%, à 2.403,28 points.

Mardi, la Bourse de New York avait monté, le rebond des cours du pétrole permettant une hausse de 0,41% du Dow Jones et aux indices Nasdaq (+0,46%) et S&P 500 de signer des records à la clôture.

“La Bourse continue d’être imperméable (…) quelles que soient les nouvelles, internationales ou intérieures, même si elle n’avance pas beaucoup ces derniers jours”, a commenté Patrick O’Hare de Briefing dans une note.

Wall Street se cherche un nouveau moteur après avoir beaucoup monté, renforcée notamment par une bonne progression des résultats d’entreprises au premier trimestre.

Les analystes regardaient mardi avec circonspection la situation à Washington où, dernière polémique en date, le président américain Donald Trump se défend d’avoir divulgué des renseignements secrets au chef de la diplomatie russe.

“C’est un facteur qui pourrait nous ramener aux années Nixon quand l’économie progressait bien mais où la persistance de problèmes politiques avait entamé la confiance des investisseurs”, a commenté Peter Cardillo de First Standard Financial dans une note, jugeant que cela poussait à la “prudence”.

Parmi les indicateurs du jour, les mises en chantier de logements ont reculé en avril aux Etats-Unis à la surprise des analystes, tout comme les permis de construire.

“Les données récentes ressemblent de manière troublante au début d’une tendance de baisse mais aucun des autres chiffres de l’immobilier ne confirme cette conclusion”, a commenté Ian Shepherdson de Pantheon Macroeconomics, s’appuyant sur la bonne santé des demandes de crédits immobiliers et d’un indice sur la confiance du secteur.

En revanche, la production industrielle a nettement accéléré en avril, dépassant les attentes.

Enfin, le pétrole poursuivait sa progression mardi, toujours dans l’espoir d’une prolongation jusqu’au premier trimestre 2018 des quotas de production par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires.

Le marché obligataire stagnait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans s’affichant à 2,340% mardi contre 2,339% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,000% contre 3,003%.

romandie

Aller en haut