Accueil / Bourse / Wall Street ouvre près de l’équilibre avant une décision de la Fed

Wall Street ouvre près de l’équilibre avant une décision de la Fed

Wall Street ouvre près de l’équilibre avant une décision de la Fed

La Bourse de New York oscillait autour de l’équilibre à l’ouverture mercredi, les investisseurs se plaçant en retrait avant une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) en cours de séance: le Dow Jones cédait 0,01% et le Nasdaq 0,07%.

Vers 14H10 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 1,30 point, à 22.369,50 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 4,42 points, à 6.456,90 points.

L’indice élargi S&P 500 s’appréciait de 0,02%, ou 0,59 point, à 2.507,24 points.

Wall Street, déjà dans l’attente de cet événement, avait terminé en timide hausse mardi, le Dow Jones (+0,18%), le Nasdaq (+0,10%) et le S&P 500 (+0,11%) décrochant au passage un nouveau record.

Le Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) publiera, à l’issue d’une réunion de deux jours, un communiqué à 18H00 GMT, et sa présidente, Janet Yellen, tiendra une conférence de presse dans la foulée.

La Fed devrait s’abstenir de relever ses taux mais pourrait donner le coup d’envoi de la réduction de son important bilan d’actifs accumulés depuis la crise financière pour stimuler l’économie.

“La principale source d’incertitude, et l’élément qui pourrait apporter une surprise, est contenue dans ce que vont révéler les prévisions de la Fed sur l’économie et sur le rythme de toute future remontée des taux”, a indiqué Patrick O’Hare de Briefing.

Les investisseurs surveilleront notamment les projections médianes de relèvements des taux pour l’année prochaine.

Lors de ses dernières prévisions en juin, le FOMC misait sur une dernière hausse d’un quart de point de pourcentage (0,25 point) pour 2017, en décembre, et trois autres en 2018.

Le marché obligataire progressait: signe d’un intérêt accru, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans reculait à 2,232%, contre 2,245% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,806% contre 2,817% à la précédente clôture.

Du côte des valeurs, le groupe de messagerie Fedex prenait 0,56% à 217,21 dollars après des résultats trimestriels décevants, attribués à une cyberattaque et aux dégâts causés par l’ouragan Harvey.

La chaîne de magasins d’articles pour la maison Bed Bath and Beyond, qui a aussi révisé à la baisse ses prévisions annuelles, chutait de 16,24% à 22,64 dollars. Les ventes dans ses magasins (à nombre comparable) ont baissé au deuxième trimestre de son exercice décalé.

L’éditeur de logiciels Adobe Systems perdait 4,76% à 149,15 dollars. Le groupe a publié mardi soir des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais ses prévisions ont déçu.

Le constructeur automobile Ford cédait 0,09% à 11,71 dollars. L’entreprise va réduire sa production en Amérique du nord, Mexique et Etats-Unis, pour l’ajuster à la baisse de la demande pour ses voitures.

Le géant du commerce en ligne Amazon prenait 0,19% à 971,75 dollars après un article du Financial Times évoquant son projet de lunettes connectées.

Seul indicateur majeur du jour, les reventes de logements aux Etats-Unis ont reculé bien plus que prévu en août, plombées par un manque de stocks et les hausses de prix, selon l’Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

NasdaqNyse
romandie

Aller en haut