Accueil / Bourse / Wall Street rebondit dans une séance aux échanges limités

Wall Street rebondit dans une séance aux échanges limités

Wall Street rebondit dans une séance aux échanges limités

Wall Street rebondissait mercredi à la mi-séance après un recul observé mardi, dans un marché aux échanges très limités en raison des fêtes de fin d’année: le Dow Jones prenait 0,08% et le Nasdaq 0,12%.

Vers 17H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette de Wall Street, gagnait 20,64 points à 24.766,85 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 8,16 points à 6.944,41 points.

L’indice élargi S&P 500 prenait 0,09% ou 2,51 points à 2.683,01 points.

“Wall Street se reprend suite au repli observé la veille, dans un marché aux échanges extrêmement faibles”, a indiqué Kate Warne d’Edward Jones.

Les trois principaux indices avaient terminé dans le rouge mardi, le secteur technologique entraînant Wall Street dans sa baisse.

La “tech” se reprenait un peu mercredi, l’indice regroupant les valeurs technologiques au sein du S&P 500 avançant de 0,07%, aidé par le rebond de poids lourds de la cote tels que Facebook (+0,85%), Microsoft (+0,09%) et Twitter (+0,45%).

Apple peinait quant à lui à accrocher un cap haussier (-0,16%) au lendemain d’un recul marqué (-2,54%) lié à des incertitudes entourant la demande portant sur son dernier téléphone, l’iPhone X.

A l’inverse, les valeurs du secteur de l’énergie regroupées au sein du S&P 500 chutaient (-0,26%) dans le sillage du recul des cours du pétrole, ce qui avantagait les autres secteurs, étant donné que “l’énergie est un coût pour les entreprises hors du secteur énergétique”, a analysé Mme Warne.

Les volumes étaient fortement réduits mercredi à l’occasion de cette semaine qui suit le week-end prolongé de Noël et précède celui du réveillon du Nouvel An.

Mardi, ces échanges ont déjà été de “50% inférieurs à leur moyenne sur les 30 derniers jours” sur le S&P 500, a noté Wells Fargo.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance de deux indicateurs, les promesses de ventes de logements pour le mois de novembre, et la confiance des consommateurs pour le mois de décembre.

Le premier a très faiblement augmenté, dépassant néanmoins les attentes des analystes. Il reste ainsi à son plus haut niveau depuis juin et est de 0,8% supérieur à celui de 2016.

Quoique encore à un niveau solide, le second s’est érodé plus que prévu après avoir atteint un pic en novembre.

Le marché obligataire montait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,428% contre 2,476% mardi soir, et celui des bons à 30 ans baissait à 2,762% contre 2,825% la veille.

Sur le front des valeurs, Qorvo, l’un des fournisseurs d’Apple, reprenait des forces (+1,86% à 67,13 dollars) après avoir lourdement chuté la veille, dans le sillage de la marque à la pomme.

Boeing baissait (-0,11% à 295,03 dollars) malgré la commande de 4 avions 787-9 Dreamliner du constructeur américain par la compagnie Royal Air Maroc, évalués à un prix catalogue de 1,1 milliard de dollars.

Les groupes de grande distribution Macy’s (-3,07% à 26,02 dollars) et Kohl’s (-1,52% à 56,00 dollars) faisaient partie des plus fortes chutes à Wall Street après avoir progressé la veille, une étude ayant fait état mardi d’une forte progression des ventes à l’occasion de la saison des fêtes.

alb/jld/eb
zonebourse

Aller en haut