Accueil / Bourse / Wall Street stagne peu après l’ouverture

Wall Street stagne peu après l’ouverture

Wall Street stagne peu après l’ouverture

Wall Street stagnait peu après l’ouverture lundi, semblant immunisée contre les troubles politiques et géopolitiques: le Dow Jones prenait 0,01% comme le Nasdaq.

Vers 14H15 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 2,40 points à 21.208,69 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,46 point à 6.306,26 points. L’indice élargi S&P 500 reculait de 0,50 point, soit 0,02%, à 2.438,57 points.

Vendredi, la Bourse de New York avait signé de nouveaux records, jugeant des chiffres de l’emploi américain moins bons que prévu à l’aune de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed): le Dow Jones avait pris 0,29% et le Nasdaq 0,94%.

Le marché atone de ce lundi matin est davantage dû à des prises de bénéfices qu’à autre chose, estime Patrick O’Hare de Briefing dans une note.

Wall Street a nettement progressé depuis son coup de mou à la mi-mai et certains investisseurs en profitaient pour encaisser les profits accumulés lors des dernières séances, ce qui provoquait une légère faiblesse des indices.

La Bourse ne semblait pas trop souffrir des tensions diplomatiques dans le Golfe et de la série de rendez-vous importants qui l’attendent cette semaine et notamment jeudi.

Aux Etats-Unis, l’ancien patron du FBI, limogé par le président Donald Trump, doit témoigner devant le Sénat sur les ingérences de Moscou dans la campagne, des élections législatives se tiendront au Royaume-Uni moins d’une semaine après l’attentat de Londres et la Banque centrale européenne (BCE) se réunira au sujet de sa politique monétaire.

Sur le front des indicateurs, la productivité a stagné aux Etats-Unis au premier trimestre mais a dépassé les prévisions des analystes.

“Cela reste toutefois un ralentissement notable par rapport à la croissance de la productivité lors des deux trimestres précédents”, a relevé Pooja Sriram de Barclays dans une note.

Peu après l’ouverture, les investisseurs ont pris connaissance d’une progression moins rapide de l’activité dans les services en mai selon l’indice ISM et d’un repli des commandes industrielles en avril, ce qui met fin à quatre mois consécutifs de hausse.

- Apple recule -

Parmi les valeurs, la société américaine de compléments alimentaires et de produits minceur Herbalife reculait de 5,69% à 69,72 dollars après avoir fait part de prévisions moins bonnes qu’attendu par les analystes pour le trimestre en cours et pour l’année.

Le promoteur immobilier D.R. Horton (-1,05% à 33,44 dollars) a annoncé offrir 16,25 dollar par action pour prendre le contrôle de son concurrent Forestar, dont le titre s’envolait de 12,85% à 16,03 dollars.

Le géant de l’informatique Apple reculait de 1,05% à 153,83 dollars juste avant le début de sa conférence annuelle pour les développeurs.

Le marché obligataire baissait après avoir beaucoup monté vendredi. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,174%, contre 2,154% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,826% contre 2,804% précédemment.

NasdaqNyse
romandie

Aller en haut