Accueil / Bourse / Wall Street termine la séance de mardi en baisse

Wall Street termine la séance de mardi en baisse

Wall Street termine la séance de mardi en baisse

Ployant sous le poids de mauvais résultats d’entreprises et en l’absence de nouvelles informations économiques, la bourse de New York a fini dans le rouge.

Wall Street a fini la séance de mardi en baisse, ployant sous le poids de mauvais résultats d’entreprises, en l’absence de nouvelles informations économiques : le Dow Jones a perdu 1 % et le Nasdaq 0,21 %. Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 181,12 points, à 17 919,29 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,74 points à 5 208,12 points, arrêtant une série de trois records consécutifs. Le S&P 500, un indice élargi que beaucoup d’investisseurs jugent plus représentatif, a perdu 0,43 %, soit 9,07 points, pour terminer à 2 119,21 points.

Maintenant que la crise grecque est apaisée, et en l’absence de grosse actualité économique, “on est passé de considérations macroéconomiques à la microéconomie, et de ce côté, c’est mitigé”, a déclaré Art Hogan, chez Wunderlich Securities.

Une fois dissipée l’euphorie provoquée la semaine dernière par la croissance du spécialiste des vidéos en streaming Netflix et la maîtrise de Google, les investisseurs déchantent en découvrant qu’à côté des grands noms du secteur technologique, beaucoup souffrent, a précisé Charlie Bilello, chez Pension Partners. “Il y a beaucoup de faiblesse sous-jacente à côté d’Apple, Netflix, Google et Amazon”, a-t-il dit.

Contre-performance de poids lourds

Tous les secteurs répertoriés dans l’indice S&P 500 ont affiché une baisse, à l’exception de celui de l’énergie, peut-être aidé par le petit rebond du prix du brut. “On voit des évolutions négatives des chiffres d’affaires et des bénéfices, alors que les valorisations sont très hautes”, cela justifie que le marché cesse de monter, selon Charlie Bilello.

Le marché a été particulièrement plombé mardi par la contre-performance de poids lourds de l’indice Dow Jones, IBM (- 5,86 %), le conglomérat United Technologies (- 7,03 %) et l’opérateur téléphonique Verizon (- 2,35 %), expliquant que sa chute soit plus prononcée que celle des autres indices. Les résultats d’Apple, attendus après la clôture, pourraient à l’inverse imprimer une nouvelle direction puisqu’il s’agit de la plus grosse capitalisation boursière.

Le marché obligataire était en hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 2,339 %, contre 2,375 % lundi soir, et celui des bons à 30 ans baissait légèrement, à 3,072 %, contre 3,103 % auparavant.

AFP/lepoint.fr

Aller en haut