Accueil / Développement / WARA attribue la note de BBB+ à Servair Abidjan

WARA attribue la note de BBB+ à Servair Abidjan

WARA attribue la note de BBB+ à Servair Abidjan

West Africa Rating Agency (WARA) annonce aujourd’hui la publication de la seconde notation de Servair Abidjan. Sur l’échelle régionale de WARA, la note de long terme de Servair Abidjan est «BBB+», en grade d’investissement, et sa note de court terme est « w-3 ». Servair Abidjan est le leader ivoirien du catering aérien. La perspective attachée à ces notations est positive.

Simultanément, sur son échelle internationale, WARA assigne à Servair Abidjan la notation de iB+/Positive/iw-5.

La notation reflète d’abord des perspectives de croissance de l’entreprise très encourageantes, en raison de l’amélioration du contexte économique et politique ivoirien, lequel favorise le décollage du trafic aérien. La situation financière de Servair Abidjan est saine : elle se caractérise par une rentabilité qui s’améliore, une rotation des actifs satisfaisante et un bas niveau de dette financière. Le support opérationnel du Groupe Servair est un avantage indéniable, par le truchement des conventions de marque et de prestation de services. La stratégie de développement dans le segment hors-aérien est claire, judicieuse, exécutable et soutenable : cette approche devrait apporter une forme de diversification opérationnelle nécessaire. Servair Abidjan se différencie de manière explicite par l’hygiène et la qualité, ce qui est à même d’ériger (dans une certaine mesure) des barrières à l’entrée, et de fidéliser sa très exigeante clientèle. Cela dit, la meilleure attractivité du territoire ivoirien attise l’appétit des concurrents et Servair Abidjan a dû concéder son activité de « cleaning », tout en essayant de conquérir de nouveaux marchés, ce qui suppose de nouvelles charges d’investissement. La concentration du portefeuille de clients B2B sur un nombre limité de compagnies aériennes est très élevée : deux compagnies contribuent aujourd’hui à près de la moitié de son chiffre d’affaires. La performance financière passée de Servair Abidjan s’est avérée très volatile, ce qui suggère

une très forte corrélation du modèle d’affaire de Servair Abidjan à la macroéconomie ivoirienne, qui peut encore s’avérer prône aux chocs. La croissance si longtemps attendue génère une pression croissante sur les ressources humaines et l’outil de production.

servair-Abidjan

La notation de Servair Abidjan ne bénéficie d’aucun facteur de support externe. En revanche, la notation intègre explicitement l’assistance permanente et l’avantage de la marque que reçoit Servair Abidjan de son actionnaire de référence, le Groupe Servair, troisième acteur mondial du catering aérien.

Une amélioration de la notation de Servair Abidjan est tributaire: i) d’une amélioration de l’environnement macroéconomique dans la sous- région en général, et en Côte d’Ivoire en particulier, ainsi que de la hausse du trafic aérien enregistré à Abidjan; ii) du succès de sa stratégie de diversification dans le segment hors-aérien, à même de réduire la concentration de son portefeuille de clients; et iii) de l’amélioration tendancielle des marges du restaurateur, tout en sachant que les prix facturés aux clients sont peu susceptibles d’ajustement à la hausse.

Une détérioration de la notation de Servair Abidjan serait la conséquence: i) d’une nouvelle crise politique, économique ou sanitaire impactant la Côte d’Ivoire; ii) d’une politique d’endettement trop agressive, considérée par WARA comme inadaptée à des métiers aussi fortement corrélés à la macroéconomie nationale; iii) de la hausse significative de ses charges, notamment relatives au personnel, à même de consumer les bénéfices susceptibles de provenir de ses investissements dans le développement hors-aérien; ou iv) d’une intensification prononcée de la pression concurrentielle, qu’elle soit spontanée ou bien organisée par la tutelle publique.

Par sa perspective positive, WARA signale que la filiale ivoirienne du Groupe Servair devrait sans doute rester le leader ivoirien du catering aérien, quand bien même la concurrence devrait s’accentuer à l’avenir. Sachant sa longue expérience dans le secteur, sa différenciation par la qualité et les bonnes perspectives de l’économie ivoirienne à moyen terme, WARA intègre dès à présent dans sa notation ses anticipations d’une meilleure performance financière de Servair Abidjan à l’avenir. En effet, le trafic aérien devrait continuer de progresser à un rythme soutenu sur la

plateforme aéroportuaire de la capitale ivoirienne, générant davantage de volume pour Servair Abidjan, tandis que sa stratégie de développement hors-aérien devrait continuer à lui ouvrir de nouveaux marchés et améliorer sa diversification opérationnelle.

La méthodologie que WARA utilise pour la notation de Servair Abidjan est la méthodologie de notation des entreprises industrielles et commerciales, publiée la première fois le 15 juillet 2012, révisée en août 2013, et disponible sur le site Internet de WARA (www.rating- africa.org).

Les sources d’information utilisées par WARA pour la conduite de la notation de Servair Abidjan sont principalement les informations privatives obtenues lors des échanges avec le management de Servair Abidjan, au cours du mois d’avril 2016. Ces informations, couplées à des sources publiquement disponibles, sont considérées par WARA comme pertinentes et suffisantes pour la conduite de la notation de Servair Abidjan.

Enfin, WARA précise que la notation de Servair Abidjan est sollicitée et participative, c’est-à-dire qu’elle fait suite à une requête en notation de la part de Servair Abidjan, et que l’équipe dirigeante de la société a pris part active, de manière transparente et collaborative, aux échanges avec les équipes analytiques de WARA.

La note de « BBB+ » assignée par WARA à Servair Abidjan est donc deux crans au-dessus de la note acceptée par le CREPMF pour émettre sans garantie.

financialafrik.com

Aller en haut