Accueil / Finances / Wendel rachète le Sodexo africain

Wendel rachète le Sodexo africain

Wendel rachète le Sodexo africain

Le holding d’investissement rachète le groupe de services panafricain Tsebo pour 331 millions d’euros au fonds Rockwood.

 

Wendel accélère encore en Afrique. Le holding d’investissement a annoncé ce lundi l’acquisition de Tsebo, le Sodexo africain, leader sur le continent de la restauration collective, les services de nettoyage, d’hygiène, de sécurité ou encore d’assistance logistique pour les camps isolés. Le groupe de 34.000 employés et de 400 millions d’euros de chiffre d’affaires, créé en 1971 en Afrique du Sud, dessert 3.000 clients dans 23 pays, des hôpitaux aux grandes entreprises, en passant par les banques.

Au terme d’un processus d’enchères organisé par Rockwood, le fonds propriétaire émanant de la banque Barclays, Tsebo se voit valorisé par Wendel 331 millions d’euros, soit près de dix fois l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) de l’année en cours. Selon plusieurs sources, des fonds comme Carlyle et KKR étaient également sur les rangs. « Wendel va poursuivre avec le management, également associé au capital, la politique de développement et d’acquisition de Tsebo dans de nouveaux pays d’Afrique pour le diversifier et renforcer ses parts de marché. Le marché des prestataires de services aux entreprises reste encore très fragmenté en Afrique et nous voulons être un acteur de sa consolidation », explique Stéphane Bacquaert, chef d’orchestre de la stratégie en Afrique de Wendel. En croissance moyenne de 15 % par an, Tsebo profite ainsi d’un développement par prise de marché à des entreprises non servies sur le continent, et se diversifie aussi par acquisition, comme celle de la société Thorburn signée récemment dans la sécurité.

Nouveau plan stratégique à 2020

Avec le groupe de télécoms IHS (723 millions de dollars de chiffre d’affaires dans cinq pays à fin 2015), son entrée au capital du groupe d’assurances Saham (996 millions d’euros dans 27 pays), et son dernier investissement dans l’immobilier commercial SGI Africa avec CFAO, Wendel aura consacré 1 milliard d’euros sur le continent depuis 2013, « soit 40 % du programme d’allocation prévu sur quatre ans », explique Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel. « C’est un montant sensiblement supérieur à ce que nous avions anticipé. Et l’histoire africaine de Wendel ne s’arrêtera certainement pas là », relève-t-il. Wendel dévoilera son nouveau plan stratégique à 2020 le 1er décembre prochain.

 

 

Anne Drif, Les Echos / lesechos.fr

Aller en haut