samedi 26 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Windows 10 : un écran bleu de la mort suite à la dernière mise à jour

Windows 10 : un écran bleu de la mort suite à la dernière mise à jour

Windows 10 : un écran bleu de la mort suite à la dernière mise à jour

De nombreux utilisateurs font état de bugs après avoir installé la dernière mise à jour cumulative de Windows 10, concernant les Windows 10 May 2019 et Windows 10 November 2019 Uptade

La dernière mise à jour cumulative de sécurité de Windows 10, KB4532695, concernant les versions Windows 10 May 2019 Update et Windows 10 November 2019 Uptade seraient manifestement source de bugs. Des problèmes engendrant notamment des dysfonctionnements dans l’affichage, des problèmes liés au pilote audio, voire même l’apparition récurrente de l’écran bleu de la mort, témoin d’un échec du système à démarrer (voir les commentaires sur la page officielle de la mise à jour). Pour l’heure, Microsoft n’a pas encore réagi à ces feedback.

L’information intervient alors que le support étendu de Windows 7 a pris fin le 14 janvier. Selon NetApplications, Windows 7 représente encore 26,6% du marché des systèmes d’exploitation sur desktop. Un grand nombre d’utilisateurs de Windows sont donc concernés et n’ont désormais d’autres choix que de passer à Windows 10 sans quoi ils risquent de se retrouver confronter à des bugs et des failles de sécurité qui ne seront plus corrigés. La disponibilité générale de la mise à jour de novembre arrive donc à point nommé. 

Sorti initialement en juillet 2015, Windows 10 a passé le cap des 900 millions d’appareils actifs en octobre 2019. Un volume qui inclut les terminaux Windows 10 de type tablette ou PC, mais également les consoles Xbox One qui embarquent désormais l’OS. Selon NetApplications, le système d’exploitation a passé pour la première fois le palier symbolique des 50% de parts de marché sur le segment du desktop en août 2019. Son taux de pénétration se hisse à plus de 54,6% en décembre 2019. De son côté, Windows 7 poursuit sa lente décroissance en enregistrant 26,6% de part de marché sur la même période, contre 37% il y a un an.  Les mises à jour de Windows 10 et d’Office 365 sont désormais synchronisées. Elles interviennent chacune deux fois par an, autour des mois de avril-mai et octobre-novembre.

Windows 10 2004 : quelles sont les nouveautés attendues ?

Microsoft prépare le lancement de la prochaine mise à jour de Windows 10. Nom de code : 20h1. Numéro de version : 2004.  Baptisée officiellement Windows 10 2004 (pour éviter toute confusion avec d’anciens produits de Microsoft comme Windows Server 2003), cette mise à niveau disponible en bêta (build 19041) serait déjà quasi-finalisée.  Sa diffusion auprès du grand public ne devrait pas intervenir avant avril.  Parmi ses principaux objectifs, elle vise à aboutir à un noyau Windows commun à toutes les OS de Microsoft, en recouvrant y compris la version serveur de Windows supportant le cloud Azure du groupe américain. Parmi les nouveautés saillantes introduites dans les préversions de cette 20h1, on relève :

  •  L’app Your Phone. Une toute nouvelle application fera son apparition avec la mise à jour 20h1. Baptisée Your Phone, ou Votre Téléphone en français, elle est conçue pour émuler l’écran d’un smartphone Android sur son ordinateur ou sa tablette. Prenant en charge les Galaxy S10, S10+, S10e, S10 5G de Samsung, elle permet d’ouvrir des applications Android, d’émettre ou répondre à des appels téléphoniques sur son smartphone depuis son terminal Windows., mais aussi d’accéder à l’historique du téléphone, de synchroniser ses fichiers, son calendrier, piloter des notifications, SMS, MMS…
  • Le moteur de recherche de l’explorateur de fichiers introduit un système d’autocomplétion affichant une série de suggestions de documents au fur et à mesure de la saisie du nom d’un fichier. Il intègre aussi des résultats enrichis issus du web donnant accès directement à diverses informations (météo, actualités, films à  l’affiche…).
  • S’affranchir des mots de passe. Une option permettant de s’affranchir du mot de passe de connexion à Windows 10 fait son apparition. Une fois celle-ci sélectionnée, l’utilisateur basculera sur un autre type d’identification, par code PIN ou par reconnaissance biométrique (faciale, d’iris ou d’emprunte digitale) via la fonction Windows Hello.
  • Cortana prend son indépendance. L’assistant vocal Cortana se détache de Windows et fera l’objet d’une application indépendante (lire l’article : Microsoft veut faire de Cortana un assistant intelligent universel).  Dans cette logique, Cortana sera entièrement découplé de la barre de tâche, et pourra s’ouvrir et se manipuler comme n’importe quelle fenêtre logicielle.
  • La réintroduction des PowerToys. Initialement développés pour Windows 95 et Windows XP, les PowerToys sont des utilitaires de personnalisation. Microsoft prévoit de les réintroduire à l’occasion de la mise à jour 20h1. Deux PowerToys sont pour l’heure annoncés : un guide des raccourcis clavier de Windows, et une fonctionnalité baptisée FancyZones permettant de réorganiser l’écran en parties pour y loger des fenêtres d’application.
  • Un centre d’alertes revu. Il introduit notamment la possibilité de trier les alertes par applications ou de les désactiver pour certaines d’entre elles
  • Des applications qui se relancent au démarrage. Les applications modernes de type UWP (Universal Windows Platform) utilisées lors de la dernière session du système d’exploitation pourront être automatiquement relancées au démarrage ou redémarrage de l’OS, à la manière des sessions de navigations web.
  • Refonte du mode tablette. Microsoft entend proposer un écran en mode tablette qui se rapproche plus de celui du mode PC de Windows qu’auparavant, avec simplement quelques différences en termes de contrôles tactiles.
  • Une version optimisée du sous-système Linux. Conçu pour exécuter des applications Linux sur Windows, le WSL (Windows Subsystem for Linux) se contente jusqu’ici d’émuler l’API du noyau Linux, mais sans l’intégrer dans son ensemble. Avec la mise à jour 20h1, il embarquera ce dernier. Objectif :  réduire le temps de lancement des logiciels Linux en optimisant l’emprunte mémoire et en réduisant le nombre de composants matériels sollicités.

Comment télécharger et installer la mise à jour Windows 10 November 2019 ?

La mise à jour de novembre 2019 de Windows 10 ou Windows 10 November 2019 (version n° 1909) est sortie le 12 novembre 2019. Elle est désormais disponible pour l’ensemble des ordinateurs et tablettes bénéficiant du dernier opus de Microsoft. l’éditeur va étendre en parallèle progressivement le déploiement automatique de la November 2019 Update aux terminaux Windows 10 encore non-équipés. Les utilisateurs n’ayant pas encore bénéficié de la mise à jour de manière automatique ont désormais tous la possibilité de l’installer manuellement. Voici comment faire.  Assurez vous d’avoir préalablement installé la mise à jour précédente de l’OS (la Windows 10 May 2019 Update), puis passez par :

  1. L’application Paramètres,
  2. Le menu Mise à jour et sécurité,
  3. Le menu Windows Update,
  4. Dans le menu Windows Update, cliquer sur « Vérifier les mise à jour »,
  5. Puis « cliquer Télécharger et installer maintenant » Windows 10 version  1909.

Vous devez ensuite redémarrer votre appareil plusieurs fois pour que la mise à jour soit installée, ce qui nécessite plusieurs minutes. Si vous n’êtes pas prêt à attendre, vous pouvez planifier les redémarrages plus tard.

Une fois n’est pas coutume, la Windows 10 November 2019 se veut minimaliste. Elle introduit quelques évolutions ergonomiques, par exemple la possibilité de créer un événement à la volée en ouvrant le calendrier au dessus de la barre de tâches. Elle optimise aussi les performances globales du système, notamment la consommation électrique pour les PC dotés de certains processeurs.  Côté entreprises, Microsoft introduit la possibilité d’adapter le paramétrage de l’OS en mode S pour exécuter des applications Win32 depuis Windows Intune. Sur le front des outils de sécurité, il livre une version de Windows Defender Credential Guard pour les architectures ARM64 et améliore Windows Defender Antivirus. Autant dire que cette mouture n’introduit pas de nouveautés majeures.

Capture d’écran de la mise à jour 20h1 de Windows 10, actuellement en bêta. © Capture / JDN

Historique des versions de Windows 10

Depuis le lancement de Windows 10 mi-2015, Microsoft a livré au total huit mises à à jour incrémentales aux utilisateurs de son système d’exploitation, au rythme de deux par an.​​

Historique des versions de Windows 10
Nom Date de sortie Nom de code Numéro de version Dernière mise à jour cumulative
Windows 10 Initial Update juillet 2015 Threshold 1 N° 1507 KB4534306 (OS Build 10240.18453)
Windows 10 November Update 2015 Novembre 2015 Threshold 2 N° 1511
Windows 10 Anniversary Update Août 2016 Redstone 1 N° 1607 KB4534271 (OS Build 14393.3443)
Windows 10 Creators Update Avril 2017 Redstone 2 N° 1703 KB4534296 (OS Build 15063.2254)
Windows 10 Fall Creators Update Octobre 2017 Redstone 3 N° 1709 KB4534276 (OS Build 16299.1625)
Windows 10 April 2018 Update Avril 2018 Redstone 4 N° 1803 KB4534293 (OS Build 17134.1246)
Windows 10 October 2018 Update Octobre 2018 Redstone 5 N° 1809 KB4534273 (OS Build 17763.973)
Windows 10 May 2019 Update Mai 2019 19H1 N° 1903 KB4528760 (OS Builds 18362.592)
Windows 10 November 2019 Uptade Octobre 2019 19H2 N° 1909 KB4528760 (OS Builds 18363.592)
Windows 10 2004 Avril 2020 20H1 ou Vibranium N° 2003
NC Novembre 2020 20H2 ou Manganese NC

Cap sur Windows 10X

La première version 2020 de Windows 10 (20h1) étant quasi-finalisée, Microsoft a livré de nouvelles bêtas s’inscrivant dans le cycle de développement continu de son OS (build 19536build 19541Build 19546build 19551). Introduisant une meilleure gestion des photos dans l’application téléphone et la possibilité de créer un compte Windows mullti-utilisateurs pour une famille, elle devrait en toute logique tracer le chemin des mises à jour suivantes du système d’exploitation, mais Microsoft ne précise pas lesquelles. Seule certitude : les mises à jour de Windows 10 resteront bi-annuelles, l’une livrée en avril-mai et l’autre en octobre-novembre.  D’après notre consœur Mary Jo Foley de Zdnet.com, la première correspondra désormais à une mise à jour majeure alors que la seconde sera mineure.

Du coup, Microsoft pourrait se donner la liberté de « rétroporter » certaines nouveautés de ses bêtas en cours dans une mise à jour déjà prête à être diffusée ou bien, à l’inverse, les décaler à des versions intermédiaires plus lointaines. Par voie de conséquence, l’éditeur pourrait probablement intégrer Windows 10X dés 20h1. Cette couche logicielle est taillée pour motoriser les futurs terminaux tactiles Windows à écran double rabattable, attendus pour fin 2020. Parmi eux figurera la tablette Surface Neo que Microsoft a déjà présentée en avant-première (voir photo ci-dessous). Windows 10X pourrait intégrer un nouveau type de menu Démarrer, plus dépouillé, et inaugurant la recherche unifiée de Microsoft 365 – qui combinera les moteurs de recherche de Windows, Bing et Office 365. Il serait pour l’heure baptisé Microsoft Launcher par les équipes de l’éditeur en interne.

La future tablette à écran rabattable Surface Neo de Microsoft, attendue pour fin 2020, introduira une nouvelle interface graphique Windows reposant sur la technologie WindowsX. © Microsoft

Windows 10 : avis et test

Le JDN a testé Windows 10, dans sa première itération, sur une tablette Surface Pro de première génération. Globalement, Windows 10 est un Windows de bonne facture. La migration vers Windows 10 a bien fonctionné. Tous les logiciels installés initialement (dont certains de génération Windows 7) ont pu migrer sans problème.

journaldunet

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut