mercredi 20 janvier 2021
Accueil / Tic & Telecoms / Zimbabwe: Econet Wireless et NetOne acceptent de partager leurs infrastructures réseaux

Zimbabwe: Econet Wireless et NetOne acceptent de partager leurs infrastructures réseaux

Zimbabwe: Econet Wireless et NetOne acceptent de partager leurs infrastructures réseaux

L’opérateur de téléphonie mobile Econet Wireless, leader du marché télécoms national, et NetOne, la branche mobile de l’opérateur historique TelOne, ont signé un accord de partage d’infrastructures télécoms.

A travers cette collaboration, les deux sociétés télécoms se sont enfin conformées aux exigences de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications de Zimbabwe (Potraz) qui bataille depuis 2014 pour faire appliquer cette mesure qui a pour objectif l’amélioration de la qualité des services télécoms offerts aux populations.

Pour justifier son refus de signer avec ses concurrents par le passé, Econet Wireless a toujours soutenu que le partage d’infrastructure ne serait intéressant et profitable pour tous que si les autres opérateurs investissaient d’abord dans leurs infrastructures télécoms dans différentes régions géographiques. Cela éviterait alors des doublons dans l’extension du réseau car les différents opérateurs pourraient densifier leurs couvertures respectives en mettant en commun leurs différentes infrastructures télécoms.

Econet Wireless a toujours refusé que son infrastructure télécoms seule soit mise à contribution dans les régions où les autres opérateurs sont absents. La société télécoms a toujours estimé que cela faciliterait simplement l’accès de la concurrence à de nouveaux marchés, à son détriment.

D’après Lazarus Muchenje, le directeur général de NetOne, l’accord est stratégique car il permettra aux deux entreprises « d’optimiser l’utilisation de devises rares en éliminant la duplication des infrastructures. Il s’agit d’un accord décisif » qui soutient la vision de développement du pays à l’horizon 2030 qui vise à faire progresser le Zimbabwe vers un pays avec une économie à statut intermédiaire.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut