Accueil / Mines & Energies / Zimbabwe: la sécheresse force le gouvernement à se tourner vers l’énergie solaire

Zimbabwe: la sécheresse force le gouvernement à se tourner vers l’énergie solaire

Zimbabwe: la sécheresse force le gouvernement à se tourner vers l’énergie solaire

Au Zimbabwe, le gouvernement accélère son projet de mise en place de quatre centrales solaires. Ce changement de rythme est dû à la sécheresse qui a significativement diminué la capacité de production des barrages hydroélectriques dont dépend le pays; une situation qui ne risque pas de s’améliorer de sitôt.

Trois centrales solaires de 100 MW de capacité chacune, seront donc installées à Gwanda, Insukamini et Munyati. Leur coût total s’élève à 635 millions $. Ces projets avaient déjà été mis sur le tapis par les autorités mais la procédure de sélection des producteurs d’énergie avait été arrêtée en 2014, en raison d’un manque de transparence. Reprise depuis peu, elle a permis l’attribution des trois centrales à des compagnies chinoises.

La quatrième centrale sera installée à Marondera. Sa construction, qui devrait débuter en septembre prochain, coûtera 400 millions $ et devrait s’achever en 2017. Le projet commencera par la mise en place de 50 MW sur les 150 MW prévus, selon Francis Gogwe, le CEO de la joint-venture Green Rhino Energy qui a obtenu le marché.

L’objectif à long terme du Zimbabwe est de porter sa capacité électrique, des 1 300 MW actuels, à 3 000 MW d’ici 2030.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut