Accueil / Mines & Energies / Zimbabwe : le déficit énergétique hypothèque l’avenir des jeunes

Zimbabwe : le déficit énergétique hypothèque l’avenir des jeunes

Zimbabwe : le déficit énergétique hypothèque l’avenir des jeunes

Le délestage électrique au Zimbabwe affecte particulièrement les élèves en milieu rural qui constituent environ 55% des jeunes scolarisés du pays. « Les écoles sont les plus touchées par le déficit énergétique continu que connait actuellement le pays.» a déclaré à Reuters, Loyd Bako, un membre de l’Union des enseignants du milieu rural.

L’interruption de fourniture de l’électricité est devenue la norme dans le pays. Les ménages zimbabwéens endurent environ 10 heures de délestage en moyenne chaque jour. Ce phénomène conduit à l’interruption et parfois même à l’annulation des cours.

« Nous n’avons normalement pas d’électricité. Nous avons donc abandonné de nombreuses expériences. Nos notes ont chuté et sont inférieures par rapport à ceux des élèves qui disposent d’un meilleur accès à l’énergie.» a confié Betty Nyoni, une étudiante en physique dans le sud du pays.

Le déficit énergétique est dû à la baisse du niveau de l’eau dans le pays qui dépend en grande partie de l’hydraulique pour son énergie. Le barrage électrique de Kariba qui est censé fournir 819 MW des 1345 MW requis par la demande nationale, ne produit actuellement que 470 MW.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut