lundi 03 août 2020
Accueil / Développement / Zone de libre-échange africaine : l’Afrique du Sud devance la RDC au secrétariat général

Zone de libre-échange africaine : l’Afrique du Sud devance la RDC au secrétariat général

Zone de libre-échange africaine : l’Afrique du Sud devance la RDC au secrétariat général

La République démocratique du Congo (RDC) ne briguera pas le poste de secrétaire général de la zone de libre-échange africaine (ZLECAF).

C’est en tout cas ce qui ressort des travaux de la trente-troisième session de l’Assemblée générale des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) qui s’est tenue à Addis-Abeba du 9 au 10 février 2020. A côté de la victoire diplomatique arrachée par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, porté par ses pairs à la première vice-présidence de l’Organisation panafricaine, la RDC a failli de peu réitéré l’exploit, cette fois-ci, en occupant ce poste hautement stratégique. Mais hélas ! La candidature congolaise n’a pas fait le poids devant celle de l’Afrique du Sud qui a finalement obtenu ce poste.

Et pourtant, à en croire le communiqué de la présidence congolaise publié à cet effet, il en découle que la candidature de la RDC était en bonne voie. Sur la centaine de candidatures reçues au départ, il appert que le candidat congolais se démarquait de ceux de l’Afrique du Sud et du Nigéria en termes de profil au point de séduire les trois juges. Déjà, apprend-on, au niveau des préliminaires, le conseil exécutif du Panel de sélection l’avait nominé comme virtuel gagnant avant que les choses ne se compliquent  à l’arbitrage des chefs d’Etat et de gouvernement. Il a fallu attendre la dernière minute des travaux de la trente-troisième session de l’Assemblée générale de l’UA pour obtenir le dénouement de ce dossier de candidature, rapporte-t-on. Malgré toute l’action de lobbying menée par le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa, le candidat de la RDC Fauston Luanga n’a pas eu gain de cause dans ce gros challenge.

Une chose est vraie, c’est que la RDC tirera un meilleur profit de son adhésion à la ZLECAF qui est un projet de zone de libre-échange en cours de création sur l’ensemble du continent africain. L’objectif du projet est d’intégrer à terme l’ensemble des cinquante-cinq États de l’UA au sein de la zone de libre-échange. En établissant un marché unique de 1,2 milliard d’individus représentant 2500 milliards de dollars de PIB cumulé, la ZLECAf constitue un important levier pour renforcer les capacités de production de la RDC et libérer son potentiel commercial. Elle offre, en outre, la perspective de générer des opportunités de transformation à plus forte valeur ajoutée de plus de 85 millions d’habitants pour la RDC qui partage ses frontières avec neuf pays voisins et fait face au défi de la diversification de son économie.

Pour rappel, la ZLECAF est censée regrouper la zone tripartite de libre-échange devant inclure le Marché commun de l’Afrique orientale et australe, la Communauté d’Afrique de l’Est et la Communauté de développement d’Afrique australe avec, d’autre part, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et l’Union du Maghreb arabe et la Communauté des États sahélo-sahariens.

adiac-congo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut