Accueil / International / Zone euro: inflation en hausse à 1,5%, chômage stable

Zone euro: inflation en hausse à 1,5%, chômage stable

Zone euro: inflation en hausse à 1,5%, chômage stable

L’inflation dans la zone euro a progressé en août pour se rapprocher de l’objectif de 2,0% de la Banque centrale européenne (BCE), tandis que le chômage est resté stable en juillet, a annoncé jeudi l’Office européen des statistiques Eurostat.

Ces chiffres confortent les espoirs d’une reprise solide dans la zone euro, qui vient d’enregistrer une croissance de 0,6% au deuxième trimestre.

L’inflation a progressé en août pour atteindre 1,5%. Ce niveau se rapproche de l’objectif de 2,0% sur un an fixé par la BCE, qui le considère comme un signe de bonne santé de l’économie.

“Dans l’ensemble, ces données laissent penser que le fort soutien politique de la BCE (à l’économie) est devenu moins nécessaire”, a commenté Jennifer McKeown, analyste chez Capital Economics.

L’institution basée à Francfort maintient depuis plusieurs années des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas et effectue des rachats massifs d’actifs afin d’injecter de l’argent bon marché dans le système, et par ricochet redynamiser la machine économique européenne.

L’inflation sous-jacente (hors énergie, produits alimentaires, boissons alcoolisées et tabac, qui exclut par conséquent les produits particulièrement volatils) est restée stable, à 1,2%, le même niveau qu’en juillet.

Mais “il y a des raisons de s’attendre à ce que l’inflation sous-jacente augmente un peu dans les mois à venir”, estime Jennifer McKeown.

“L’économie fonctionne bien” et “le marché du travail reste en très bonne santé”, ajoute-t-elle.

Le taux de chômage dans la zone euro est resté stable en juillet, à 9,1%, son niveau le plus faible depuis février 2009, a annoncé jeudi Eurostat.

Ce chiffre, semblable à celui de juin, est conforme à celui anticipé par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient eux aussi sur 9,1%.

“Le chômage dans la zone euro est à son plus bas niveau depuis plus de huit ans et je m’en réjouis. Mais les divergences entre pays restent trop marquées”, a commenté auprès de l’AFP le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici.

“Réduire ces divergences –sociales, territoriales– doit être la priorité absolue dans les discussions à venir sur la réforme de la zone euro”, a-t-il ajouté.

Le taux de chômage dans la zone euro était repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10,0%. Il ne cesse de reculer depuis.

Mais en dépit de cette baisse constante, les disparités restent effectivement importantes parmi les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique.

Le chômage reste faible en Allemagne (3,7%) et à Malte (4,1%) mais il est toujours très élevé en Grèce (21,7% en mai, dernier chiffre disponible), ainsi qu’en Espagne (17,1%).

Il reste particulièrement élevé chez les jeunes dans ces deux pays –44,4% en Grèce, 38,6% en Espagne– ainsi qu’en Italie (35,5%), alors qu’il n’est que de 6,5% en Allemagne.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage s’établit à 7,7%, stable par rapport à juin. Il s’agit du niveau le plus faible enregistré depuis décembre 2008.

La République tchèque enregistre le taux le plus bas parmi les 28 pays de l’UE (2,9%). En France, le chômage atteint 9,8% en juillet, contre 9,6% en juin.

romandie

Aller en haut