mercredi 12 mai 2021
Accueil / Auto & Transports / Ghana : Hyundai et KIA vont ouvrir une usine d’assemblage de véhicules d’ici 2022

Ghana : Hyundai et KIA vont ouvrir une usine d’assemblage de véhicules d’ici 2022

Ghana : Hyundai et KIA vont ouvrir une usine d’assemblage de véhicules d’ici 2022

Le Ghana, dans le cadre de son programme de transformation, a identifié l’assemblage de véhicules et la fabrication de composants automobiles comme une industrie d’ancrage stratégique, pour accélérer son développement. A cet égard, le pays a adopté une véritable politique automobile adossée à des mesures incitatives.

Le constructeur automobile Hyundai et sa filiale KIA vont durablement s’installer au Ghana à partir de l’année prochaine. L’annonce a été faite par le ministre ghanéen du Commerce et de l’Industrie, Alan Kyerematen, dans un tweet le jeudi 22 avril. « Je suis ravi d’annoncer que Hyundai et KIA vont établir des usines d’assemblage au Ghana d’ici la fin de 2022 », a-t-il dit.

Le tandem sud-coréen va ainsi rejoindre Toyota-Suzuki, Nissan, Kantanka, Volkswagen et Sinotruck qui assemblent déjà des véhicules localement.

L’entrée sur le marché des nouveaux compétiteurs s’inscrit en droite ligne de la mise en œuvre de la politique de développement automobile du Ghana (GADP). Axée sur 10 piliers, elle vise à faire du pays un centre industriel pleinement intégré et compétitif pour l’industrie automobile dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest.

A en croire Alan Kyerematen, l’assemblage local de véhicules devrait créer 3 600 emplois directs et indirects au Ghana tandis que l’industrie des composants et de fabrication de pièces détachées ajoutera environ 6 600 emplois directs et indirects.

 

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut