mercredi 16 juin 2021
Accueil / Développement / La Caistab arrête un budget de 16,7 milliards de FCFA en 2021 pour booster la production de café-cacao au Gabon

La Caistab arrête un budget de 16,7 milliards de FCFA en 2021 pour booster la production de café-cacao au Gabon

La Caistab arrête un budget de 16,7 milliards de FCFA en 2021 pour booster la production de café-cacao au Gabon

Le Conseil d’administration de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), tenu le 5 mars 2021, a adopté  le budget d’investissement et de fonctionnement pour l’exercice 2021 à 16,7 milliards de FCFA.

Selon la présidente du conseil d’administration, Chantal Mebaley, ce budget, qui tient compte de la crise sanitaire, vise à relancer la filière café-cacao, à lutter contre le trafic illégal des produits pétroliers, à dégager plus de marges bénéficiaires dans l’activité hydrocarbure. « Dans le secteur des hydrocarbures, l’objectif pour nous est de réduire au maximum les charges de façon à maximiser nos revenus, car nous payons parfois des partenaires qui agissent dans l’illégalité. A l’instar du bureau de Bifoun que nous avons installé dernièrement, il s’agira de contrôler tous les stocks qui seront envoyés à l’intérieur du pays », a déclaré Thierry Prosper Mboutsou, directeur général de la Caistab.

Pour ce qui est de l’activité café-cacao, la Caistab à l’en croire, va régler les problèmes de fuite des produits vers le Cameroun, et maximiser l’achat du café et du cacao de façon à garantir à l’ensemble des planteurs les revenus de cette activité.

L’ambition du directeur général de la Caistab est de booster la production de la filière café-cacao, notamment par la création de coopératives agricoles par les jeunes. En termes de formation, la Caistab soutient être déjà bien avancée avec le programme Jeunes entrepreneurs café-cacao (Jecca), qui a pour objectif de relancer durablement la filière café-cacao en zone rurale à travers la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes.

Créée en 1971, la Caistab a pour mission de racheter les productions des planteurs, afin de développer la filière café-cacao. En méforme depuis quelques années, l’activité a davantage été impactée par la pandémie de Covid-19.

 

Le Nouveau Gabon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut