vendredi 18 juin 2021
Accueil / Mines & Energies / Le port de Marseille Fos veut devenir la plaque tournante du GNL dans le pourtour méditerranéen

Le port de Marseille Fos veut devenir la plaque tournante du GNL dans le pourtour méditerranéen

Le port de Marseille Fos veut devenir la plaque tournante du GNL dans le pourtour méditerranéen

Après avoir mené deux opérations inédites de soutage ship-to-ship avec du GNL, le port de Marseille Fos veut devenir le hub méditerranéen dans ce domaine. Il s’engage aussi à promouvoir l’utilisation de ce combustible dans le transport maritime pour diminuer les rejets de gaz à effets de serre.

Le port de Marseille Fos a affiché son intention de devenir la plaque tournante du gaz naturel liquéfié (GNL) en Méditerranée et cherche à y promouvoir davantage l’utilisation de ce combustible. Il veut surtout se positionner comme un acteur de premier plan dans la région pour les opérations de ravitaillement en GNL dans le transport maritime.

L’annonce du port de Marseille Fos fait suite à l’achèvement le 15 juin dernier de la deuxième opération de soutage de navire à navire, avec du GNL. En mai dernier, Shell y a mené, pour la première fois, une opération de ce type.

« Avec ce deuxième avitaillement parfaitement réussi, le port de Marseille Fos confirme son expertise dans le domaine et montre sa capacité à développer ce type d’opération », a indiqué un communiqué de l’autorité portuaire.

Le port français a ajouté qu’il espère livrer un navire de soutage de GNL pour le ravitaillement en 2021. Il a également confirmé que le géant de l’énergie Total construira un navire similaire l’année prochaine pour approvisionner les porte-conteneurs à propulsion GNL de CMA-CGM qui feront escale à Marseille.

Avec l’augmentation de la demande de combustibles marins de substitution, le soutage de GNL de navire à navire, est devenu une option plus populaire en raison de la réduction significative des émissions de soufre, de CO2 et d’oxyde d’azote, comme l’exige la récente réglementation de l’Organisation maritime internationale, rappelle Kallanish Energy.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut