mardi 15 juin 2021
Accueil / Auto & Transports / Le porte-conteneurs Ever Given, qui obstrue depuis près d’une semaine le canal de Suez, a commencé à bouger ce lundi, suite à l’intervention de remorqueurs. Il est « à 80 % dans la bonne direction », selon l’autorité du Canal, mais pas encore à flots.

Le porte-conteneurs Ever Given, qui obstrue depuis près d’une semaine le canal de Suez, a commencé à bouger ce lundi, suite à l’intervention de remorqueurs. Il est « à 80 % dans la bonne direction », selon l’autorité du Canal, mais pas encore à flots.

Le porte-conteneurs Ever Given, qui obstrue depuis près d’une semaine le canal de Suez, a commencé à bouger ce lundi, suite à l’intervention de remorqueurs. Il est « à 80 % dans la bonne direction », selon l’autorité du Canal, mais pas encore à flots.

Le Ever Given a été renfloué au lever du jour. On peut le voir être remorqué vers le milieu de la voie d’eau qui fait 250 mètres de large. Il a été remis à 80% dans la « bonne direction », a déclaré ce lundi l’Autorité du canal. Le bateau a bien été « tourné », mais ne flotte pas encore, a rajouté son propriétaire. Le sauvetage du navire pourrait donc encore durer. Avec tous les navires qui se retrouvent bloqués chaque jour, le trafic mettra « trois jours et demi » à s’écouler après la fin de l’incident, a expliqué le chef de l’Autorité du canal à une télévision locale.

C’est grâce à l’effort de dix remorqueurs poussant et tractant à la proue et à la poupe que le porte-conteneurs géant de 220 mille tonnes a pu progressivement bouger et se désencastrer de la berge où il s’était enfoncé. Il obstrue le Canal de Suez depuis près d’une semaine.

Un travail réussi grâce au dragage de plus de 30 000 mètres cubes de sable et de gravât sous la proue et la poupe du navire de 400 mètres. Les remorqueurs de l’Autorité du Canal de Suez ont profité de la marée haute dans la nuit pour tirer et pousser le navire jusqu’au moment où le géant s’est partiellement libéré.

Animaux en danger de mort

Il faut maintenant s’assurer que le Ever Given n’a pas souffert d’avaries sous la ligne de flottaison du fait de l’accident et du renflouement.

En tout cas, il faut aller vite, alertent certains. Le blocage du navire affecte toujours les plus de 130 000 animaux coincés derrière l’Ever Given à bord de dizaines de cargots de bétail partis de Roumanie et d’Espagne. Les conditions de vie se dégradent jour après jour pour les animaux qui sont en danger de mort, alerte l’ONG Compassion in World Farming, une ONG de défense du bien-être animal.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut