vendredi 07 mai 2021
Accueil / Auto & Transports / Moove Africa, le gestionnaire de flotte de véhicules cherche 100 millions $ pour soutenir sa croissance

Moove Africa, le gestionnaire de flotte de véhicules cherche 100 millions $ pour soutenir sa croissance

Moove Africa, le gestionnaire de flotte de véhicules cherche 100 millions $ pour soutenir sa croissance

Après son partenariat conclu en juillet 2020 avec Uber, le spécialiste américain des VTC, Moove Africa entame une nouvelle opération de mobilisation de fonds pour développer son activité sur le continent. La start-up a fait appel à des institutionnels pour cette levée.

Moove Africa qui exploite et gère une flotte de véhicules sur le continent africain souhaite lever 100 millions $ auprès d’institutionnels et d’actionnaires minoritaires. La start-up partenaire du géant américain des VTC (voitures de transport avec chauffeur) Uber sur le continent a reçu des engagements de la Société financière internationale (SFI) et d’Emso Asset Management.

La filiale du groupe de la Banque mondiale en charge du secteur privé dans les marchés émergents a proposé de soutenir le développement de Moove Africa avec un investissement d’un montant maximal de 30 millions $. Une partie de ce financement, soit 10 millions $, proviendra des fonds propres de la SFI, et le montant restant sera mobilisé sous forme de prêt syndiqué, via le concours de plusieurs autres institutions.

Le gestionnaire d’actifs, Emso Asset Management est quant à lui le principal arrangeur pour le compte de Moove Africa d’une facilité de 70 millions $. La société de propriété automobile cofondée par les Nigérians Jide Odunsi, Oladipo Delano et Iyinoluwa Aboyeji prévoit de renforcer ses activités sur le continent, précisément au Nigeria, l’un de ses principaux marchés en Afrique.

Moove Africa qui est domiciliée aux Pays-Bas, mais présente en Afrique (Nigeria, Ghana, Afrique du Sud) a conclu en juillet 2020 un accord avec l’américain Uber au terme duquel la start-up est devenue gestionnaire exclusive de la flotte d’Uber en Afrique subsaharienne.

L’entreprise de mobilité propose des modèles de location flexibles qui donnent la possibilité aux chauffeurs d’acquérir les véhicules loués dans le cadre d’un contrat. Les capitaux obtenus par Moove Africa permettront à l’entreprise de concurrencer les sociétés de VTC étrangères déjà implantées au Nigeria et dans le reste du continent.

 

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut