mercredi 16 juin 2021
Accueil / Auto & Transports / Réouverture officielle annoncée du corridor Douala-Bangui, fermé depuis 3 mois pour insécurité en RCA

Réouverture officielle annoncée du corridor Douala-Bangui, fermé depuis 3 mois pour insécurité en RCA

Réouverture officielle annoncée du corridor Douala-Bangui, fermé depuis 3 mois pour insécurité en RCA

Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près de trois mois pour insécurité en République centrafricaine (RCA). « Il est annoncé la réouverture officielle du corridor Douala – Bangui au niveau de Garoua Boulai par le gouverneur de la région de l’Est ce vendredi [5 mars 2021]», apprend-on de la Douane. Elle précise qu’avant même cette réouverture officielle, 421 camions ont pu rallier la capitale centrafricaine « en toute sécurité », dans la seule journée du 2 mars.

La reprise du trafic sur le corridor Douala-Bangui va décrisper la situation qui prévaut jusqu’ici à la frontière entre le Cameroun et la RCA. En effet, depuis le déclenchement des troubles en République centrafricaine, à la veille de l’élection présidentielle du 27 décembre 2020, plus de 1000 camionneurs transportant des marchandises destinées à approvisionner la capitale centrafricaine étaient stationnés le long du corridor Douala-Bangui.

Selon le bureau de gestion du fret terrestre, qui révèle ce chiffre, la plupart de ces camionneurs sont coincés à Garoua-Boulaï, ville camerounaise frontalière avec la RCA. De nationalités camerounaises, tchadiennes et centrafricaines, les transporteurs craignent l’insécurité créée en RCA par les rebelles regroupés au sein de la « Coalition des patriotes pour le changement (CPC) ».

Ce climat d’insécurité empêche des échanges commerciaux sur le corridor Douala-Bangui sur lequel transitent des marchandises pour environ 55 milliards FCFA chaque année, selon la Douane camerounaise. Ce corridor est névralgique pour la Centrafrique, en ce qu’il constitue la principale route d’approvisionnement de la capitale centrafricaine.

La réouverture du corridor Douala-Bangui est annoncée quelques jours après que le président centrafricain Faustin-Archange Touadera a missionné son ministre des Affaires étrangères, Sylvie Baïpo-Temon, pour rencontrer son homologue camerounais, Paul Biya.

Le 10 février dernier, la patronne de la diplomatie centrafricaine « porteuse du message et de la voix » a été reçue en audience par le chef de l’Etat camerounais. Concrètement, Bangui a souhaité l’implication de Paul Biya et sollicité son influence pour résoudre la crise centrafricaine. « La RCA est un pays stratégique au cœur de la sous-région, il important que sa situation soit maîtrisée, en tout cas qu’il y ait une accalmie pour que cette situation n’ait pas de répercussions sur les pays voisins », a déclaré la ministre centrafricaine des Affaires étrangères.

 

Investir au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut